Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bordeaux : le salon Vinexpo cherche un nouveau souffle

-
Par , France Bleu Gironde

Face à la concurrence d'autres salons et à la baisse des ventes à l'export des vins de Bordeaux la vingtième édition de Vinexpo cherche à se relancer. Cette année les organisateurs ont avancé d'un mois le rendez-vous international.

La société de négoce Axxant tente de se relancer en Chine
La société de négoce Axxant tente de se relancer en Chine © Radio France - Stéphane Hiscock

Bordeaux, France

Ce lundi matin les portes de Vinexpo s'ouvriront au parc des Expositions de Bordeaux. C'est la vingtième édition du salon professionnel international dédié aux vins et spiritueux. Il va durer quatre jours. 1.600 exposants de 29 pays ont posé leurs valises et leurs bouteilles dans le Hall 1 du parc des expos c'est 15 % de plus que lors de la précédente édition en 2017. 

En concurrence avec d'autres salons et notamment Prowein à Dusseldorf les organisateurs de Vinexpo ont avancé d'un mois la date de leur salon. Objectif : attirer plus d'acheteurs. Des milliers de visiteurs, tous professionnels, sont attendus mais encore faut-il qu'ils sortent leur carnets de chèque.

Des rendez-vous pris à l'avance

"Pour bien réussir son salon il faut le préparer en amont" explique Jonathan Ducourt, exploitant dans l'Entre-deux-Mers. Dès lundi ce viticulteur a 12 rendez-vous notés à son agenda.  "On ne peut pas attendre que les clients viennent à nous sur le salon. Il faut aller les chercher avant" et puis, "le monde attire le monde" explique-t-il.

L'export en berne

Autre défi pour les producteurs et les négociants bordelais : relancer la machine de l'export. Car les vins de Bordeaux se vendent moins bien à l'étranger. En Chine notamment les volumes ont chuté de 31 % l'an passé. Pourquoi les Chinois boivent-ils moins de Bordeaux qu'avant ? Stéphane Patanchon, négociant et directeur de la société Axxant qui exporte des vins de Bordeaux à Shanghai depuis 2012 y voit plusieurs raisons : "la Chine a détaxé les vins en provenance du Chili et d'Australie et de notre côté nous avons eu plusieurs millésimes décevants avec des prix qui sont restés élevés."

Les raisons de la baisse des ventes de vins de Bordeaux en Chine - Stéphane Patanchon (société Axxant)