Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Bordeaux : les commerçants à la recherche de solutions face aux manifestations des gilets jaunes

-
Par , France Bleu Gironde

Les commerçants bordelais se sont réunis ce mercredi soir à l'initiative de l'association de commerçants et d'artisans La Ronde des Quartiers. Une réunion aux allures de débat, pour poser les bases d'un plan d'action, afin de sortir de la crise provoquée par les manifestations des gilets jaunes.

Un commerce baisse le rideau à l'approche de la manifestation des gilets jaunes, le samedi, à Bordeaux.
Un commerce baisse le rideau à l'approche de la manifestation des gilets jaunes, le samedi, à Bordeaux. © Maxppp - Cottereau Fabien

Bordeaux, France

Hasard du calendrier, ce mercredi, quelques heures après l'annonce d'un fonds de soutien de 2,6 millions d'euros pour les commerçants de Bordeaux, ces derniers se sont réunis pour une sorte de grande assemblée générale, à l'initiative de l'association de commerçants et d'artisans La Ronde des Quartiers.  Au cœur de cette première grande réunion, qui en appelle d'autres, selon le président de l'association Christian Baulme, une préoccupation : comment faire revenir les clients dans le centre-ville de Bordeaux, déserté samedi après samedi en raison des manifestations des Gilets jaunes ?

Ils se sont défoulés, ils se sont exprimés directement, avec un micro, pour être entendus de tous - Christian Baulme

Ils étaient plus d'une centaine de commerçants à l'Athénée Municipal, et ils ont passé près de trois heures à discuter, pour échanger sur leur situation actuelle ; et pour essayer de trouver ensemble des solutions pour sortir de la crise. Car certains sont sur le point de mettre la clé sous la porte, à cause des manifestations des Gilets jaunes. La colère et l'exaspération ont parfois amené à des débats virulents, ce qui est plutôt sain pour le président de La Ronde des Quartiers. "Ils se sont défoulés, c'était une assemblée générale de commerçants qui avaient besoin de s'exprimer (...) ils se sont exprimés directement, avec un micro, pour être entendus de tous"

Christian Baulme, président de La Ronde des Quartiers : "Alimenter un plan d'action pour l'avenir"

Aucune décision prise, mais des "informations collectées pour alimenter un plan d'action"

La réunion s'est déroulée en présence de Maribel Bernard, Adjointe au maire chargée du commerce, de l'artisanat, des foires et marchés. Elle a répondu à toutes les questions, assure Christian Baulme, qui reste flou sur la suite. "Aucune décision n'est prise dans ce genre de réunion, mais on a collecté des informations pour alimenter un plan d'action pour l'avenir." Ce plan d'action a une priorité : convaincre les visiteurs de venir en centre-ville, même si les manifestations des gilets jaunes continuent. 

La seule solution, c'est que les manifestations s'arrêtent - Un commerçant

Un plan d'action qui prend en compte les gilets jaunes n'est pas une solution, regrette un jeune commerçant, qui quitte la réunion bien avant son terme, la jugeant inutile. "La seule solution, c'est que les manifestations s'arrêtent ! La mairie nous dit qu'elle ne peut rien faire, donc c'est l'Etat !" Sortie quelques secondes plus tard, une commerçante tempère. "On montre qu'on peut être un groupe de pression (...) c'est important de se faire entendre de manière unie. Si on ne se serre pas les coudes, on n'obtiendra rien !" En plus de ce type de réunion, les commerçants disposent de groupes de discussion, sur les réseaux sociaux, dont un groupe Whatsapp, où ils échangent quotidiennement des informations, notamment lors des manifestations des gilets jaunes le samedi.