Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En colère, les commerçants du marché de Noël de Bordeaux lancent une pétition

-
Par , France Bleu Gironde
Bordeaux, France

Chalets vétustes, allées boueuses et peu entretenues, incidents avec le service de sécurité : le collectif des commerçants du marché de Noël de Bordeaux tire un bilan très sombre de cette édition 2017. Il compte adresser une pétition à Alain Juppé dans les prochains jours.

Le Collectif des commerçants et artisans du marché de Noël de Bordeaux lance, ce mardi, une pétition pour dénoncer des problèmes avec les organisateurs de l'événement.
Le Collectif des commerçants et artisans du marché de Noël de Bordeaux lance, ce mardi, une pétition pour dénoncer des problèmes avec les organisateurs de l'événement. © Radio France - Alexandre Foucault

L'édition 2017 du marché de Noël a été difficile pour les commerçants. Alors que l'événement a fermé ses portes ce mardi, de nombreux exposants accusent une perte, allant parfois aux alentours de 50% du chiffre d'affaires habituel. Le temps pluvieux du mois de décembre n'a pas aidé. Mais d'après le Collectif des commerçants et des artisans du marché, il y aurait surtout de nombreux problèmes avec l'organisation.

"C'est une foire de Noël"

Jean-Christophe tient un stand de bougies. Pour lui, cet événement "n’est pas un marché de Noël mais une foire de Noël. S'il y a de moins en moins de monde, c'est qu'il n'y a aucune magie, aucune décoration, même pas de musique de fêtes."

Au delà d'un problème d'ambiance et d'animations, d'autres exposants font part de problèmes plus graves : des chalets vétustes, des allées boueuses, peu entretenues, et surtout une présence imposante des services de sécurité. Le Collectif des commerçants relève plusieurs "comportements déplacés voire agressifs auprès des visiteurs" de la part de certains vigiles.

Une pétition va être adressée à Alain Juppé

"Nous ne sommes pas contents, car nous payons 5500€ pour être présents ici. On est en droit d'attendre des prestations de qualité en contrepartie", poursuit Jean-Christophe. Même son de cloche pour Pierre, vendeur de jeux pour enfants : "On pâtit de ce dispositif de sécurité, qui donne seulement une impression de sécurité. Si un terroriste rentre dans le marché, les vigiles ne peuvent rien faire, car ils ne sont pas armés". Pour signaler ces problèmes, le collectif des commerçants va adresser, dans les prochains jours, une pétition à Alain Juppé. Elle a, pour l'instant, recueilli une cinquantaine de signatures. Contactés, les organisateurs n'ont pas donné suite à notre demande d'interview.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess