Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

A la gare de Bordeaux Saint-Jean, les commerçants impactés par la grève

-
Par , France Bleu Gironde

A la gare de Bordeaux Saint-Jean, la grève dure et les commerçants sont désespérément en manque de clients.

Peu de voyageurs en vue à la gare de Bordeaux Saint-Jean
Peu de voyageurs en vue à la gare de Bordeaux Saint-Jean © Radio France - Lily Cox Bodet

Gare Saint Jean, Bordeaux, France

C'est un septième jour de mobilisation à la SNCF qui se fait sentir pour les commerçants de la gare de Bordeaux Saint-Jean.  Les cheminots restent mobilisés aujourd'hui, avec un trafic très perturbé : seulement quatre TER sur dix en Nouvelle-Aquitaine et quatre allers-retours Paris-Bordeaux. Alors, depuis jeudi dernier, premier jour de mobilisation contre la réforme des retraites, les restaurateurs et commerçants de la gare et de ses alentours guettent les voyageurs.

Une "gare fantôme "

"On subit" explique une vendeuse d'une boutique de vêtements de la gare. "On est en pleine période de fêtes et on fait face à une gare fantôme". En face de sa boutique, un café, habituellement rempli, reste fermé. A l'étage, l'un des stands de la Brioche Dorée a également fermé boutique pour la journée. "Ce n'est pas possible que ça continue comme ça ! Un commerce, il faut que ça tourne !" se désole-t-elle. 

Une "gare fantôme" selon les commerçants.  - Radio France
Une "gare fantôme" selon les commerçants. © Radio France - Lily Cox Bodet

Même son de cloche à l’extérieur de la gare, où les terrasses des cafés et des restaurants sont vides. "J'ai perdu 50% de ma clientèle depuis jeudi dernier" explique le gérant de la sandwicherie L'Express. "C'est compliqué parce que je comprends les grévistes, si je pouvais, j'irais manifester avec eux ! Mais quand on est commerçant, on ne peut pas fermer boutique sans se mettre dans le rouge..."   

Alors les commerçants s'organisent pour faire face à la grève. Au point de vente Canelés Baillardran, situé dans le hall principal de la gare, les effectifs ont été réduits et les horaires changées. "On commence plus tard, on ferme plus tôt" explique une vendeuse.  Les commerçants attendent donc avec impatience les réponses du gouvernent prévues ce mercredi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu