Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux Métropole : la grève des éboueurs se poursuit

-
Par , France Bleu Gironde

Bordeaux Métropole vient de débloquer une prime de 500 euros brut censée remercier les éboueurs ayant continué à travailler pendant le confinement. La CGT et FO jugent ce mercredi ce montant insuffisant, et parlent même de "cacahuètes".

La CGT et FO ont lancé depuis lundi une grève illimitée
La CGT et FO ont lancé depuis lundi une grève illimitée © Maxppp - maxppp

Au même titre que les personnels soignants, les éboueurs font partie de ces métiers qui se sont retrouvés en première ligne pendant le confinement. A ce titre, lors d'un décret publié la semaine dernière, Edouard Philippe a autorisé les collectivités qui le souhaitent à allouer des primes à leurs agents territoriaux, afin de les remercier de leur mobilisation. 

Le montant plafonné à 1.000 euros brut, a été laissé à la discrétion de chaque collectivité. Certaines comme Paris ont donc choisi de débloquer la prime maximale. Bordeaux Métropole, elle, a fixé cette prime à 500 euros.

Les syndicats parlent de cacahuètes

Un montant que la CGT et Force Ouvrière estiment nettement insuffisant au regard des efforts consentis par les agents, dans des conditions sanitaires difficiles. 

"500 euros brut pour deux mois de confinement, ça fait 9 euros par jour ! Qui veut aller attraper le Covid pour 9 euros? " — Sylvain Verney, le délégué FO de Bordeaux Métropole

Les syndicats qui soulignent par ailleurs la surcharge de travail à laquelle ils ont dû faire face pendant ce confinement. Avec des collectes beaucoup plus importantes, et des bac de tri (notamment de verre) rapidement saturés et qu'ils ont malgré tout continué à ramasser.

Le même montant que les soignants

De son côté, le président de Bordeaux Métropole Patrick Bobet explique s'être basé sur la prime reçue par les soignants du CHU, d'un montant de 500 euros brut. Il lui semblait logique d'aligner tout le monde sur le même montant. Une réunion des élus de Bordeaux Métropole est prévue ce jeudi après midi. Le sujet qui ne fait pas l’unanimité y sera abordé. 

Le mouvement entamé lundi n'impacte que 25% des habitants selon Bordeaux Métropole. Les quatre secteurs les plus touchés : Bordeaux centre, Ambarès, Bruges, Saint-Louis-de-Montferrand.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu