Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : premier bilan pour les bars et les restaurants un peu plus d'un mois après la réouverture

-
Par , France Bleu Gironde

Après un peu plus d'un mois de réouverture, les bars et restaurants bordelais dressent un premier bilan. Entre mise en place des mesures sanitaires et retour difficile des clients.

Un peu plus d'un mois après la réouverture, le bilan est mitigé pour les restaurateurs bordelais.
Un peu plus d'un mois après la réouverture, le bilan est mitigé pour les restaurateurs bordelais. © Maxppp - Claude Petit

Un peu plus d'un mois après leur réouverture, c’est le moment de tirer un premier bilan pour les restaurants du centre-ville de Bordeaux. Si la clientèle d’habitués était de retour à la reprise, l’euphorie du déconfinement a laissé place à une fréquentation très aléatoire. Le chômage partiel, le télétravail et les conditions sanitaires mettent à mal en particulier les restaurants, les bars s'en sortent un peu mieux. 

Certains restaurants n'ouvrent toujours que partiellement

Dans le centre-ville de Bordeaux, de nombreux restaurants ouverts midi et soir avant la crise font désormais le choix de n'ouvrir qu'à l'heure du déjeuner. "Je n'ouvre que le midi car je n'ai pas la clientèle suffisante pour le soir et je ne peux pas payer mes employés avec aussi peu d'activité", explique Hugo Lederer, le chef et le patron du restaurant le Café du Théâtre, place Pierre Renaudel à Bordeaux. Il estime sa baisse d'activité de 50 à 70% : "pas de touristes étrangers, pas de touristes français, début de vacances scolaires donc moins de Bordelais donc c'est catastrophique. Et on arrive à la période des vacances où les gens privilégient les vacances avec les enfants que aller se faire plaisir au restaurant. On espère un retour des touristes plus important pour s'en sortir. J'ai très peur pour la suite, ça va être difficile de tenir comme ça plusieurs mois."

Au restaurant La bonne table, c'est le même constat selon le patron Jean-Luc Basque : "C'est encore très calme. On est loin d'un retour à la normale. Regardez ma salle, d'habitude à cette période c'est plein et là je ne fais que 20 couverts ce midi. On serre les dents en attendant septembre, on espère le retour de la clientèle de bureau mais si le télétravail continue je ne sais pas comment on va faire". 

Les bars s'en sortent un peu mieux

"Nous on fait restauration et bar, on constate que la restauration marche très peu, les gens viennent surtout pour boire un verre en terrasse. Ils ne veulent pas être à l'intérieur. _Peut-être aussi qu'ils ne veulent pas trop s’attarder à table_, la peur est toujours présente et sûrement aussi que les contraintes sanitaires empêchent une reprise plus normale. On est davantage sur une clientèle d'habitués", explique Charles, le responsable de Couleur Café place Pierre Renaudel à Bordeaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess