Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les lycéens de nouveau mobilisés à Bordeaux : gaz lacrymogènes, fumée noire et interpellations

mardi 4 décembre 2018 à 11:14 - Mis à jour le mardi 4 décembre 2018 à 12:05 Par Pascal Pierozzi et Fanny Ohier, France Bleu Gironde

De nouveaux heurts ont eu lieu ce mardi place Stalingrad à Bordeaux, entre des lycéens et les forces de l'ordre. Des gaz lacrymogènes ont été lancés pour les disperser. Des poubelles ont été brûlées devant le lycée Mauriac.

Les forces de l'ordre font dégager la place Stalingrad
Les forces de l'ordre font dégager la place Stalingrad © Radio France - Fanny Ohier

Bordeaux, France

Près 200 lycéens se sont opposés aux forces de l'ordre ce mardi matin comme la veille sur la rive droite de Bordeaux. Des élèves provenant des établissements environnants mais aussi des lycées Jacques Brel et Elie Faure de Lormont, La Morlette à Cenon. L'appel à manifester avait été lancé sur les réseaux sociaux. Ils protestaient contre les réformes de l'éducation, et notamment ParcoursSup. Certains lycéens souhaitaient profiter du climat social tumultueux pour se faire entendre. 

Le mobilier urbain du tramway dégradé par les lycéens  - Radio France
Le mobilier urbain du tramway dégradé par les lycéens © Radio France - Fanny Ohier

Les manifestants s'en sont pris au mobilier du tramway. Deux vitres ont été cassées. Les agents de la sûreté de TBM ont tenté, au milieu des fumigènes de nettoyer les voies. Les CRS ont donné l'ordre aux passants de dégager la place Stalingrad pour mieux travailler. Difficile de dire, selon la police, si des meneurs beaucoup plus âgés étaient parmi les lycéens. Les forces de l'ordre ont repéré des manifestants avec des cocktails molotov. Tous les commerçants de la place ont fermé leurs rideaux de fer pour se protéger d'une éventuelle casse. Des renforts de police ont été appelés sur place. 

Trois lycéens ont été arrêté à Bordeaux place Stalingrad et avenue Thiers pour des jets de projectile. Et deux autres à Libourne, où les lycéens se sont aussi mobilisés notamment ceux du Lycée Jean Monet. 

Ces manifestations interviennent alors que les usagers sont déjà privés de tramway en raison d'une panne générale. La circulation des bus a été bloquée Place Stalingrad.