Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bordeaux : une vente aux enchères d’œuvres d'art organisée par le Secours Populaire de Gironde

samedi 25 novembre 2017 à 19:02 Par Seina Baalouche, France Bleu Gironde

L'enchère "PopSolidaire" a lieu ce dimanche à 15h30 à la Grande Poste à Bordeaux. À cette occasion 64 œuvres d'art ont été offertes par des artistes contemporains à l'association. Cet événement clôture le 36ème congrès national de l'association.

Julien Lauprêtre, le président du Secours populaire français et Denis Laulan, responsable de l'association en Gironde au 36ème congrès national du Secours poulaire
Julien Lauprêtre, le président du Secours populaire français et Denis Laulan, responsable de l'association en Gironde au 36ème congrès national du Secours poulaire © Radio France - Seina Baalouche

Bordeaux, France

Une vente aux enchères d’œuvres d'art est organisée aujourd'hui par le Secours populaire de la Gironde. Ce dimanche, l'enchère " Pop'Solidaire" débute à 15h30 à la Grande Poste à Bordeaux. Pour cet événement une soixantaine d’œuvres d'arts ont été offertes par des artistes contemporains. La vente clôture le 36ème congrès national du Secours populaire qui se tenait depuis vendredi à Bordeaux au Palais des Congrès.

Vendre des œuvres d'arts pour développer les actions culturelles du Secours populaire de la Gironde

Le prix de départ de chaque oeuvre d'art est fixé à 100 euros. Les profits de cette vente aux enchères permettra de développer les actions culturelles du Secours populaire de la Gironde. Ces activités sont adressées aux "enfants qui ne partent pas en vacances ou aux familles qui n'ont pas de loisirs et d'accès à la culture" explique Denis Laulan. Le responsable de l'association en Gironde, affirme qu'en plus du matériel "il faut aussi offrir à nos concitoyens des distractions" :

Les années précédentes des jeunes sont partis au festival d'Avignon, un autre groupe est allé aux Francofolies de la Rochelle, et cette année certains ont visité une capitale européenne en lien avec le congrès du Secours populaire qui est tourné vers l'Europe. Et si on récoltent des fonds significatifs, on les versera au profit d'autres initiatives culturelles comme d'autres voyages, des accès au musée, au cinéma, au théâtre.

Denis Laulan espère que "sous le marteau du commissaire priseur une collecte financière significative pourra être retirée pour mener à bien ces actions". En Gironde le secours populaire compte 1 200 bénévoles et vient en aide à 15 000 familles au quotidien.

Accueil des migrants : "l'Etat doit faire son boulot"

Cette vente aux enchères clôture les Assises nationales et européennes de la solidarité. Le 36ème congrès national du Secours populaire est organisé tous les deux ans, et se tenait cette année à Bordeaux au Palais des congrès. À cette occasion, 1200 délégués et invités de l'association se sont déplacés de toute la France et l'Europe. Ce samedi, le thème de la solidarité avec les migrants a été abordé. Le Secours populaire essaye d'aider ces populations au quotidien dans leur démarches administratives mais aussi en leur distribuant du matériel d'urgence. L' association était "quotidiennement présente à Calais pour essayer de les aider dans des circonstances très difficiles" raconte Julien Lauprêtre. Le président du secours populaire français trouve qu'à l'heure actuelle l'Etat n'en fait pas assez pour les migrants.

L'Etat doit faire son boulot c'est-à-dire accueillir ces populations décemment et que des mesures soient prises pour qu'il y ait de moins en moins de migrants maltraités et à la rue. On sent bien qu'il y a des choses qui pourraient être faites pour les hébergements, la nourriture mais aussi pour les démarches administratives ce qui en particulier représente un épisode difficile pour les migrants qui sont renvoyés d'un bureau à l'autre. L'Etat peut faire de grands progrès et nous sommes aiguillon de l' Etat.

Le Secours Populaire Français est présent dans 60 pays étrangers. L'année dernière en France, l'association a aidé plus de 3 millions de personnes.