Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bosch : et si l’hydrogène était la solution pour le site de Rodez

-
Par , France Bleu Occitanie

Le projet de pile à combustible Fresh2 de Bosch Rodez a été retenu par le gouvernement dans le cadre de son plan de soutien à l’automobile. Un projet soutenu par la ministre déléguée à l'Industrie qui vient de tenir une réunion sur le sujet.

L'usine Bosch est menacée depuis la chute des ventes du diesel.
L'usine Bosch est menacée depuis la chute des ventes du diesel. © Radio France - SM

Après Airbus, Agnès Pannier-Runacher se penche sur le sort de l’usine Bosch de Rodez. La ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie en charge de l'Industrie vient d’organiser une rencontre avec les organisations syndicales et la direction de l’entreprise. 

Pendant cette réunion (qui s’est déroulée par visio-conférence ce vendredi 31 juillet ) peu de nouvelles rassurantes. La direction a confirmé la nécessité de supprimer rapidement 300 postes au vu des carnets de commandes sur les injecteurs diesel. Le site aveyronnais est victime de chutes de vente des voitures diesel. 

Le projet Hydrogène Fresh2

Pour sauver l’usine, la direction avait misé sur la diversification, le lancement d’autres filières (aéronautique, horlogerie, etc.). Elle avait tablé sur 400 postes créés en 2021. Pour le moment, seulement une trentaine d’emplois ont fermement été identifiés. Seul aspect plutôt rassurant de la rencontre, la ministre déléguée est aussi revenue sur le projet Hydrogène Fresh2. Un projet voulu par le chef de l’Etat et pour lequel le site de Rodez a été sélectionné parmi 150 candidats. 

Ce projet hydrogène pour la Bosch, il a été monté dans le cadre du Coram, comité d’orientation pour la recherche automobile et mobilité. Un comité voulu par Emmanuel Macron à la sortie du confinement et destiné à provoquer la relance économique du secteur automobile.

Avec Fresh2, des ingénieurs de Bosch, veulent mettre au point un système autonome de pile à combustible pour les groupes froids des semi-remorques. Tous les camions frigorifiques qui roulent sur nos routes  pourraient être alors équipés d’une pile hydrogène pour faire le froid. 

Une enveloppe de 150 millions d'euros 

Le projet avance. Il a été sélectionné parmi 150 dossiers. Seuls 27 ont été retenus. Le Coram qui est doté d’une grosse enveloppe de 150 millions d’euros. Fresh2 pourrait aussi être largement éligible aux aides européennes pour l’hydrogène. L’hydrogène, une énergie écolo, qui cristallise beaucoup d’espoir dans le monde entier. 

Une vraie voie d’avenir pour la Bosch mais qui laisse toutefois les syndicats sceptiques. On parle d’un projet qui au mieux pourrait créer une douzaine d’emplois d’ici 2022 quand la direction vient de confirmer que 300 seront supprimés d’ici trois ans. 

Cédric Belledent du syndicat SUD

Choix de la station

À venir dansDanssecondess