Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Brexit : les transporteurs routiers demandent des mesures rapides contre les bouchons sur l'A16 à Calais

-
Par , France Bleu Nord

Les transporteurs routiers s'inquiètent de l'arrivée du Brexit le 1er janvier 2021. Les files d'attente au port de Calais et au Tunnel sous la Manche s'allongent au fil des semaines et les entreprises du Pas-de-Calais pâtissent de ces embouteillages.

Les files d'attente se renforcent avec le Brexit
Les files d'attente se renforcent avec le Brexit © Maxppp - Guillaume Georges

La scène devrait se reproduire jusqu'à l'entrée en vigueur du Brexit et pourrait même s'intensifier : des milliers de camions en attente sur l'A16 pour pouvoir embarquer au port de Calais ou au Tunnel sous la Manche. La Fédération nationale des transports routiers (FNTR) s'en inquiète. 

La FNTR, par la voix de Sébastien Rivéra, son secrétaire général dans le Pas-de-Calais, dénonce la "gestion calamiteuse" de la préfecture alors même que les déclarations douanières liées au Brexit ne sont pas encore en vigueur. "Il n'y a pas suffisamment de parkings dans les enceintes du port et du tunnel. Du coup, les poids-lourds se retrouvent sur la rocade portuaire et très rapidement sur l'A16 et les migrants tentent à tout prix de passer en Grande-Bretagne en utilisant nos véhicules comme vecteurs de passage."

Sébastien Rivéra dénonce cette situation qui met en danger les conducteurs de camions mais qui conduit parfois aussi à la destruction du matériel transporté quand les migrants arrivent à lacérer les bâches pour s'introduire dans les camions. 

Les transporteurs locaux à la peine

La FNTR déplore aussi un stockage des camions qui ne fait pas la distinction des flux. "Se retrouvent bloqués à la fois le poids-lourd qui va vers la Grande-Bretagne mais aussi le véhicule qui se rend vers une grande surface ou sur un chantier", précise Sébastien Rivéra. Il rappelle que la fédération demande depuis longtemps déjà une signalétique pour le transport local. Les trois lettres "LOC" qui pourraient permettre aux transporteurs de la région de circuler normalement et aux forces de l'ordre de les identifier sans être obligés de les stopper pour les contrôler. "Là, on est seulement en train de discuter de la taille du panneau, de la couleur du lettrage" se désole le secrétaire général de la FNTR du Pas-de-Calais. C'est dommage à trois semaines du Brexit que ce ne soit pas anticipé."

Sur France Bleu Nord, Maxime Ferrann qui est à la tête d'une société de transport, indique que pour se rendre de Dunkerque jusqu'aux carrières de Ferques, il met actuellement 1h45 au lieu d'une heure habituellement. Il craint, à terme, de perdre des clients. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess