Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges Basket : des pertes estimées à 400.000 euros à cause du Covid-19

-
Par , France Bleu Berry

Le Tango Bourges Basket affronte Roche Vendée, ce mercredi, pour son premier match de préparation. À l'aube d'une nouvelle saison, la présidente du club berruyer fait le point sur les ambitions sportives, les difficultés économiques et les inquiétudes liées au contexte sanitaire.

Agnès St-Ges, présidente des Tango de Bourges
Agnès St-Ges, présidente des Tango de Bourges © Radio France - Michel Benoit

L'heure de la reprise a sonné pour le Tango Bourges Basket. Les Berruyères se déplacent à Tours, mercredi 26 août, pour disputer leur premier match de préparation. À 19 heures, elles affronteront l'équipe de Roche-Vendée, un club qu'elles affronteront à nouveau en ouverture de la saison de Ligue féminine de basket. 

Des ambitions sportives toujours aussi élevées

Après l'interruption brutale de la saison précédente mi-mars, cela fait plus de cinq mois que le Tango Bourges Basket n'a pas foulé les parquets. "On a hâte de retrouver notre équipe sur les terrains, de se retrouver dans la compétition. Quand l'équipe professionnelle a repris l'entraînement, on était impatient d'entendre le ballon résonner dans le Prado", se réjouit Agnès Saint-Ges. Cette pause forcée n'a pas entamé la détermination et la motivation de la présidente du Tango Bourges Basket. "On est à Bourges, on a toujours des objectifs très hauts", insiste-t-elle.

La première échéance arrive vite : la finale de la Coupe de France, vendredi 18 septembre, face à Lyon ASVEL. "On se doit d'aller chercher un nouveau titre pour notre public", explique Agnès Saint-Ges. "En Euroligue, on a tendance à dire qualification pour les quarts de finale. Mais cette année, on a une carte à jouer car le tirage au sort réserve des groupes équilibrés", ajoute-t-elle. Et puis en Ligue féminine, Bourges fait partie aussi des clubs favoris pour la victoire finale.

Une situation économique difficile... mais moins que prévu

Avec le recul, le bilan des pertes économiques liées à l'épidémie de Covid-19 est plus précis pour le Tango Bourges Basket. Le budget devrait baisser de 20%. C'est moins que la baisse de 40% qui a été envisagée pendant un temps. "L'impact économique est indéniable. Mais on la chance d'être à Bourges. On a un club sain, avec une situation financière saine qui va nous permettre de traverser cette crise sanitaire et économique dans les meilleures conditions", souligne Agnès Saint-Ges. La présidente du Bourges Basket se félicite du soutien de très nombreux partenaires.

On sait pertinemment qu'il nous faudra un, deux ou trois ans pour retrouver l'équilibre qu'on avait avant cet arrêt brutal

Mais la crise du Covid-19 laisse des traces. Les pertes liées à la baisse du chiffre d'affaire et des partenariats en baisse s'évaluent à 400.000 euros. "Cela représente des montants extrêmement importants. Il est évident que des partenaires ne peuvent pas nous suivre cette année ou baissent leur budget de soutien à cause du Covid-19", précise la présidente. "Nous avons aussi des partenaires qui attendent de voir comment va se faire la reprise dans les prochains mois. Il faut aller vers les gens, trouver de nouveaux partenaires, chercher des gens qui ont envie de se faire connaître et trouver des solutions. Il va falloir innover", insiste Agnès Saint-Ges.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess