Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : des ambassadeurs pour la relance pour aller à la rencontre des entreprises du Cher

-
Par , France Bleu Berry

Le préfet du Cher veut améliorer l'accès des entreprises et notamment des plus petites aux dispositifs d'aide mis en place dans le cadre du plan France Relance : 100 milliards d'euros dont 40 % financés par l'Europe. Huit jeunes en service civique, viennent d'être embauchés, pour le faire connaitre.

Un dispositif innovant pour favoriser la relance dans le Cher
Un dispositif innovant pour favoriser la relance dans le Cher © Radio France - Michel Benoit

Huit jeunes en service civique, des ambassadeurs de la relance, vont donc aller à la rencontre des entreprises du Cher pour cerner les projets et les besoins des patrons, et voir s'ils pourraient bénéficier de mesures concrètes pour consolider ou développer leurs activités. L'idée, c'est évidemment de favoriser les embauches, des jeunes notamment. Trop de patrons ignorent en effet les aides auxquelles ils peuvent prétendre, notamment suite à la crise du Covid.  

Ces huit services civiques sont embauchés par les communautés de communes. Simon, 19 ans, vient de signer un contrat avec celle de Saint-Amand-Montrond et a déjà intégré sa mission : "Trouver des solutions pour les petites entreprises du territoire Coeur de France, les soutenir et valoriser les compétences des jeunes auprès de ces entreprises. Normalement, on a des rendez-vous prévus, mais on fera aussi du porte à porte. J'ai un Bac ES en poche et c'est vrai que depuis le mois de septembre, je me retrouvais sans vraiment d'occupation." 

Un renfort appréciable

Beaucoup de patrons n'ont pas le temps de lire tous leurs mails et passent à côté d'aides pourtant intéressantes. Les développeurs économiques des collectivités qui pourraient les aider sont souvent débordés. Ces services civiques sont donc un renfort appréciable estime Daniel Bône, président de la communauté de communes Coeur de France à Saint-Amand-Montrond : "Les patrons reçoivent beaucoup d'informations par mail, mais ils n'ont pas le temps de tout lire et ils ne contactent pas forcément les partenaires qui pourraient les aider. Ces ambassadeurs vont nous permettre de ferrer en quelque sorte ceux qui pourraient bénéficier d'un soutien, quelle que soit sa forme. Il faut dire qu'il y en a beaucoup qui sont possibles. C'est complexe et c'est mis à jour régulièrement et cela ajoute encore à la complexité." 

Simon, 19 ans, (au centre) ambassadeur de la relance pour la communauté de communes Coeur de France
Simon, 19 ans, (au centre) ambassadeur de la relance pour la communauté de communes Coeur de France © Radio France - Michel Benoit

260 aides existantes

Pour le préfet du Cher, le rôle de ces ambassadeurs de la relance, ne sera évidemment pas de toutes les connaitre toutes les aides qui existent, "je mets au défi quiconque de me faire une présentation de ces 260 aides", explique Jean-Christophe Bouvier. "Personne ne les connait dans le détail. On a tous, notre bouquin sur notre bureau et on cherche tous la bonne page. L'essentiel, pour ces ambassadeurs, c'est de porter à connaissance et de mettre en contact pour apporter la bonne solution et favoriser notamment l'insertion des jeunes. Dans le Cher, ils sont 6.600 jeunes sans solution. C'est à dire sans emploi, ou sans inscription en formation." La mission de ces ambassadeurs de la relance durera huit mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess