Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : l'agglomération offre 40.000 euros pour attirer les start-up

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

A Bourges, 40.000 euros pour faire venir les start-up. La communauté d'agglomération vient de lancer un concours pour attirer les start up spécialisées dans l'innovation en terme de sécurité et de défense.

Bourges veut renforcer son positionnement de leader régional dans le secteur de la défense
Bourges veut renforcer son positionnement de leader régional dans le secteur de la défense - SII

Le premier prix est de 40.000 euros et un an d'hébergement gratuit au sein de la pépinière de Bourges Plus (même chose pour le 2eme prix, mais " seulement"  10.000 euros de dotations).  Un concours imaginé par le Centre de ressources des Industries de la Défense (CID), créé à Bourges il y a deux ans. L'agglomération de Bourges compte 5.000 emplois liés directement à la défense avec la Direction Générale de l'Armement, des entreprises majeures comme MBDA et Nexter, et des dizaines de sous traitants.  Ce concours vise à développer l'innovation pour asseoir ce pôle industrie de la défense.  

Irène Felix, présidente de l'agglomération Bourges Plus
Irène Felix, présidente de l'agglomération Bourges Plus © Radio France - Michel Benoit

L'agglomération de Bourges veut être la locomotive régionale du secteur de la défense. C'est donc tout naturellement qu'elle vise à attirer les start up spécialisées en défense, sécurité, cybersécurité, ou encore santé aux armées : " Le rôle que l'agglomération s'est donné en constituant le CID (Centre de ressources sur les Industries de la Défense), c'est de mettre en relation les uns avec les autres, détaille Irène Félix, présidente de Bourges Plus. On veut permettre à des petites entreprises de se fédérer pour répondre à des appels d'offre, d'organiser des salons et des transferts de technologie. Ce concours à destination des start up, c'est un prolongement de cela. C'est de dire, vous avez de bonnes idées, nous, on vous ouvre un hébergement à la pépinière mais surtout, _on vous ouvre un carnet d'adresses_, des partenariats possibles avec le monde de la défense. Cela favorisera également les échanges entre le public et le privé dans le domaine de la défense et vice versa." 

Ce concours Defstart vise à rapprocher les start up et l'industrie de la défense au sens large du terme.
Ce concours Defstart vise à rapprocher les start up et l'industrie de la défense au sens large du terme. - SII

Un tissu favorable aux affaires. SII, une société spécialisée en cyber sécurité à Bourges depuis un an, a décidé de sponsoriser ce concours. Elle mettra par exemple, son cyber lab à disposition des start up intéressées pour venir s'installer à Bourges : " C'est un laboratoire de test et d'essai,  décrit François Pontoizeau directeur régional secteur industrie chez SII . Il permet à des partenaires, à nos collaborateurs, à nos clients de tester leurs systèmes produits. Nous le mettrons donc à disposition de ces start up. Cela leur permettra, j'espère, d'aller plus loin dans leurs recherches. Cela va donc de paire avec nos activités aujourd'hui et ce vers quoi nous voulons aller dans un futur proche. Etre à Bourges n'est pas un obstacle pour travailler. On est maintenant habitué à recruter des ingénieurs et quand ils viennent voir la ville, son charme et la qualité de vie, ils sont généralement séduits même ceux habitués à vivre dans des grandes agglomérations." SII emploie à Bourges, une soixantaine d'ingénieurs spécialisés en cyber sécurité notamment. L'objectif est d'une centaine d'ici un an. SII espère ainsi renforcer ses capacités d'innovation grâce à ces start up qui viendront à Bourges. Clôture du concours le 11 décembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess