Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bourges lance son plan d'action en faveur du commerce

-
Par , France Bleu Berry

La mairie de Bourges annoncera ce jeudi soir son plan d'action pour dynamiser le commerce en centre ville et le phasage des projets du plan coeur de ville.

Le taux de vacance commerciale est de 17 % à Bourges
Le taux de vacance commerciale est de 17 % à Bourges © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Globalement on connait les principales actions qui vont être menées. Toutes les rues piétonnes vont être refaites à partir de 2020, et même la place Cujas. Des travaux qui s'échelonneront sur plusieurs années. Un meilleur fléchage pour les visiteurs sera installé et une aide à l'installation est disponible dès à présent pour les nouveaux commerçants. Cette aide pourra couvrir jusqu'à 50 % du loyer avec un plafond de 300 euros par mois ; elle sera versée sur 12 mois, mais attention il y a donc des critères que le nouveau commerçant devra respecter, prévient Philippe Mercier, adjoint au maire de Bourges : " Il faudra que le nouveau commerçant reprenne un local vacant depuis plus de six mois. Il faudra aussi que le projet soit pertinent, en rapport avec l'affectation de la rue. On ne veut pas voir s'ouvrir n'importe quel commerce n'importe où. " 

Philippe Mercier (à gauche), aux côtés du maire de Bourges, Pascal Blanc. - Radio France
Philippe Mercier (à gauche), aux côtés du maire de Bourges, Pascal Blanc. © Radio France - Michel Benoit

Le projet de commerce sera donc examiné par une commission. Le taux de commerces vacants est de 17 % en moyenne sur Bourges. Alexandra Métro a ouvert une boutique de créateurs locaux rue Coursalon en plein coeur de Bourges au mois de novembre : elle est effarée par les loyers demandés par les propriétaires : " Beaucoup de gens voudraient ouvrir un commerce à Bourges mais les loyers sont parfois aussi chers que des grandes villes comme Tours. Moi, il me fallait un peu de place et certains propriétaires me proposaient des loyers de 1500 euros par mois. Ce n'est pas possible ! Franchement, cette aide pourra être très utile pour s'installer, mais les propriétaires doivent être plus raisonnables dans leurs demandes. Heureusement il y a encore du monde ici dans le centre de Bourges, notamment le samedi. Les gens restent attachés à leur centre ville."

Alexandra Métro a ouvert " les curiosités d'Alex ", une boutique de créateurs locaux, rue Coursalon à Bourges en novembre dernier. - Radio France
Alexandra Métro a ouvert " les curiosités d'Alex ", une boutique de créateurs locaux, rue Coursalon à Bourges en novembre dernier. © Radio France - Michel Benoit

La mairie prévoit surtout 12 millions d'euros pour la réfection des rues piétonnes et cela n'englobe pas les travaux pour la place Cujas qui seront lancés après les municipales. La ville va également demander aux cafés restaurants d'améliorer leurs terrasses : " Il faut qu'il y ait une harmonie en termes de mobilier, de couleurs, explique Philippe Mercier. Il n'est pas acceptable dans une ville patrimoniale comme Bourges que l'on trouve des terrasses avec des chaises ou des tables en simple plastique ou des parasols à l'effigie de grandes marques commerciales." 

La ville de Bourges a validé un plan terrasse pour inciter les commerçants à harmoniser leur mobilier. - Radio France
La ville de Bourges a validé un plan terrasse pour inciter les commerçants à harmoniser leur mobilier. © Radio France - Michel Benoit

La mairie étudie toujours la possibilité de taxer les locaux vacants ; ça c'est pour le bâton, en contrepartie pour favoriser les installations, la ville envisage de créer un abattement pour les commerçants sur les taxes foncières, ceci afin d'inciter les propriétaires à baisser les loyers de plus en plus élevés. La mairie a également multiplié par 8 ses aides à l'office du commerce.  L'idée est aussi d'attirer des habitants en centre ville : 140 logements seront réhabilités sur 5 ans.

Choix de la station

France Bleu