Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bourges : le maire Pascal Blanc présente le plan "Ma Santé 2022" contre les déserts médicaux

mercredi 27 mars 2019 à 9:57 Par Kevin Blondelle, France Bleu Berry

"Ma Santé 2022", c'est le nom du plan présenté mardi par le maire de Bourges, avec le président du conseil départemental Michel Autissier et du docteur Dennis Moyer, président du conseil de l'ordre des médecins du Cher. Pascal Blanc nous le présente.

Pascal Blanc estime que l'argent n'est pas l'argument numéro un pour attirer des praticiens
Pascal Blanc estime que l'argent n'est pas l'argument numéro un pour attirer des praticiens © Radio France - Michel Benoit

Le plan "Ma Santé 2022" présenté mardi a un objectif clair : attirer plus de médecins en terres berruyères, dans une période où on parle beaucoup de déserts médicaux, en Berry mais pas seulement. Il rassemble plusieurs actions, avec notamment la mise en place d'un plan de marketing territorial santé, aller à la rencontre des diplômés de sixième année de médecine pour leur faire découvrir le territoire ou encore la mise en place d'un centre de santé, et d'une maison de santé pluridisciplinaire à la Halle Saint-Bonnet. Il s'agit pour Pascal Blanc de mettre en place toutes les conditions pour séduire de jeunes praticiens. "On a participé pour la première fois à l'assemblée générale des jeunes internes, on voit qu'il y a une peur de changer de territoire, et que le message qu'on a  porté jusqu'à présent est négatif, quand on parle de désert médical, qui aurait envie de s'implanter dans un désert ?"

Ce n'est pas l'argent qui les motive

Pour lui c'est donc cet environnement favorable qui permet d'attirer des médecins, avec notamment "la présence de spécialistes autour, ou encore la possibilité pour les conjoints de trouver du travail sur place." C'est plus important selon lui qu'une incitation financière comme on en voit fleurir partout en France et notamment dans l'Indre.

Pascal Blanc nous présente ce plan "Ma santé 2022"