Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : le métier de facteur va changer

-
Par , France Bleu Berry

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées ce vendredi matin devant La Poste de Bourges, à l'appel de la CGT pour protester contre les orientations de la Poste dans le Cher, avec des conséquences très concrètes en 2021.

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées devant la Poste de Bourges, rue Moyenne
Une soixantaine de personnes se sont rassemblées devant la Poste de Bourges, rue Moyenne © Radio France - Michel Benoit

Une nouvelle action pour protester contre des fermetures de bureaux qui devraient intervenir l'an prochain (Orval, Le Chatelet, Culan et Le Vernet à St-Amand-Montrond). Manifestation aussi contre la réorganisation des tournées de facteurs sur l'agglomération de Bourges suite à l'ouverture en février d'une nouvelle plate-forme multi-flux près de l'échangeur d'autoroute.  

La CGT réclame également des embauches et des titularisations alors que La Poste croule sous les colis depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, "Il y a eu le premier confinement, puis le deuxième" explique Orlane Fréty, secrétaire départementale CGT FAPT (fédération des activités poste et télécommunications). "On a l'impression que les colis, ça n'arrête pas depuis le mois de mars. Nos collègues sont usés, fatigués et il y a encore plus de colis pour les fêtes de fin d'année. C'est très difficile pour les facteurs et les chargés de clientèle dans les bureaux de Poste. En janvier, il y aura les soldes. La Poste a annoncé l'embauche de 9.000 personnes, mais ce sont des CDD ou de l'intérim. Nous, on en réclame 25.000 pour compenser les pertes d'emploi passées et on veut des titularisations." 

Orlane Fréty et Dominique Larduinat, délégués CGT à la Poste, dans le Cher.
Orlane Fréty et Dominique Larduinat, délégués CGT à la Poste, dans le Cher. © Radio France - Michel Benoit

Une future plateforme près de l'aéroport de Bourges

Dans le collimateur également, cette plateforme multi-flux que la poste va ouvrir près de l'aéroport de Bourges en février prochain. C'est là notamment que seront triées et organisées les tournées des facteurs de Saint-Florent-sur-Cher, Levet, Saint-Doulchard, la Chapelle-Saint-Ursin et Saint-Germain du Puy, ces facteurs devront aller chaque matin y chercher leur courrier. Nathalie est factrice à Saint-Germain du Puy et cette nouvelle organisation va changer son quotidien, "ça me fait 16 kilomètres chaque jour, alors qu'avant, le courrier nous était acheminé au bureau. C'est plus simple de prendre un camion qui fait un circuit plutôt que de demander à tous les facteurs des A/R en voiture. Et le coût carbone, la pollution ?" 

Les tournées de ces facteurs seront également rallongées. Quant au tri, il sera fait par d'autres facteurs affirme Orlane Frety, "ce sont des facteurs qui ont été sollicités pour travailler sur cette plateforme. Ils vont préparer les tournées de leurs collègues et ne sortiront plus. Ils ne feront que du tri de tournées. Ces agents devront prendre leur travail à quatre heures du matin. C'est du travail de nuit et cela dégrade leurs conditions de travail." 

Irène Félix, présidente de l'agglomération de Bourges est allée à la rencontre des manifestants.
Irène Félix, présidente de l'agglomération de Bourges est allée à la rencontre des manifestants. © Radio France - Michel Benoit

Nathalie estime que c'est tout le métier de facteur qui disparaît, "préparer sa tournée, c'est ce qui fait tout le charme du métier. On la connaît parfaitement. Souvent, on vit dans la ville et on sait toutes les finesses de certaines rues. Ca fait mal au coeur de voir notre direction, détruire notre métier. Sans parler du contact qui disparaît avec les usagers."

Cette plateforme multi-flux sera la première ouverte en région Centre-Val de Loire. Orlane Fréty craint que la Poste ne fasse un certain calcul, "on se demande, à la CGT, si derrière tout ça, la Poste ne chercherait pas tout simplement à se séparer à l'avenir de la distribution du courrier pour la sous-traiter avec le privé." Depuis des années, la poste cherche à diversifier les tâches des facteurs (relevé de compteurs, présence auprès des aînés), mais cela reste relativement marginal pour l'instant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess