Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bourges : le site Xerox condamné à la fermeture

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

Le ton se durcit chez Xerox à Bourges. Le site va fermer dans les tous prochains mois. 21 personnes vont perdre leur emploi. Un nouveau rassemblement devrait avoir lieu ce vendredi matin devant l'entreprise sur la zone d'activité Beaulieu.

Xerox à Bourges, sur la zone Beaulieu, fermera dans quelques semaines
Xerox à Bourges, sur la zone Beaulieu, fermera dans quelques semaines © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

En France, Xerox doit supprimer 128 postes.  Les discussions butent sur le montant des primes de départ.  Le site de Bourges avait déjà connu une vague de départs l'an dernier : onze départs volontaires, et c'est tout l'enjeu des discussions actuelles. Les syndicats veulent obtenir des primes de départ pour les salariés, aussi importantes que celles octroyées par la direction l'an dernier. Régis Robinet, délégué CFTC : " Hélas, à cause des lois El Khomri et Macron, les barèmes ont énormément descendu. On va donc se battre sur le supra-légal pour que les personnes partent avec des primes équivalentes à celles du PSE de l'an dernier." L'année dernière, les primes ont varié de 25 à 45.000 euros, contre 12 à 20.000 cette année. 

Le site Xerox de Bourges n'est pas ancien, il date de 2012 seulement. - Radio France
Le site Xerox de Bourges n'est pas ancien, il date de 2012 seulement. © Radio France - Michel Benoit

Onze personnes avaient quitté Bourges, des départs volontaires. Cette année, la direction a proposé onze reclassements sur Blois, Niort et Villepinte : " Seules deux personnes se disent intéressées, mais cela dépendra des prises en charge que proposera Xerox comme la prise en charge du double-loyer par exemple, précise Régis Robinet." Xerox Bourges est spécialisé dans l'impression de courrier grands volumes. Le site avait été transféré à une nouvelle filiale en décembre dernier ; l'achat d'une nouvelle imprimante avait même été envisagé, mais aucun investissement n'est venu ; la décision de fermer Bourges est tombée le 19 avril dernier  : " On pensait qu'avec les onze départs volontaires, on pouvait remonter la pente, mais Xerox n'a jamais investi pour Bourges. C'est clair que la dématérialisation des échanges ne joue pas en notre faveur. Notre métier est sur la sellette." conclut Régis Robinet. Les discussions sur le plan de sauvegarde de l'emploi doivent se terminer le 6 juin. Le délégué syndical prévient : " On en appelle aux élus locaux. On veut bien être gentil mais on ne veut pas être pris pour des moutons !"  

Choix de la station

France Bleu