Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bourges : les Australiens intéressés par le pôle armement et défense

mercredi 14 février 2018 à 19:01 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Une délégation australienne reçue en grande pompe à Bourges. A la mairie, puis dans plusieurs entreprises de l'aéronautique et de l'armement. Une délégation emmenée par le ministre au commerce de l'état de Victoria.

Philip Dalidakis, ministre du commerce de l'état de Victoria en Australie, reçu en mairie de Bourges
Philip Dalidakis, ministre du commerce de l'état de Victoria en Australie, reçu en mairie de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

L'Australie a acheté l'an dernier douze sous-marins à la France, et elle a d'autres investissements prévus dans le domaine de la défense. Bourges en est un pôle d'excellence. Cette visite a pour but de nouer un partenariat à long terme entre les PME du Cher et les entreprises australiennes, mais aussi à travers des échanges d'étudiants. 

Pascal Blanc, président de l'agglomération de Bourges et Philip Dalidakis, ministre du commerce de l'état de Victoria. - Radio France
Pascal Blanc, président de l'agglomération de Bourges et Philip Dalidakis, ministre du commerce de l'état de Victoria. © Radio France - Michel Benoit

L'Australie  est un nouveau marché à conquérir, mais attention, ce sera donnant-donnant. Le ministre  Australien, Philip Dalidakis a insisté : son souhait, c'est de travailler à long terme avec la France. L'idée n'est pas simplement d'acheter du matériel français mais de réaliser des vrais échanges. Il faudra que nos entreprises ouvrent également leurs portes aux australiens. C'est logique pour Eric Lambert, directeur du Centre de ressources des industries de la défense : " Il faut que chacun comprenne le marché de l'autre, et il est logique qu'il existe une certaine réciprocité. Côté français, nous aurons une approche très pragmatique. La première étape sera la signature d'un accord de coopération avec la Victorian Defense Alliance, qui est le cluster de la défense, le plus avancé en Australie." Cette signature pourrait avoir lieu à Paris en Juin. 

Une bonne partie des membres du cluster de la défense de Bourges, participaient à ce petit déjeuner de travail avec la délégation australienne. - Radio France
Une bonne partie des membres du cluster de la défense de Bourges, participaient à ce petit déjeuner de travail avec la délégation australienne. © Radio France - Michel Benoit

Les australiens recherchent notamment des véhicules blindés qui pourraient être équipés de canons fabriqués à Bourges. Pour le président de l'agglomération de Bourges, Pascal Blanc, cette valorisation de notre industrie de la défense et de l'aéronautique va s'amplifier : " On attend d'autres délégations, du Québec et d'Ecosse notamment. L'idée, maintenant que nous avons structuré ce secteur d'activité, grâce au CID (centre de ressources des industries de la défense) , c'est de favoriser les partenariats de nos PME à l'international, pour qu'elles ne dépendent pas seulement des grands donneurs internationaux que sont Nexter ou MBDA." L'idée est aussi de multiplier les échanges d'étudiants. L'IUT de Bourges et l'INSA ne demandent pas mieux.