Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Bourges : retour du stationnement en partie payant, et aide pour les cafés et restaurants

-
Par , France Bleu Berry

La mairie de Bourges met en place une série de mesures en faveur des cafés, et des restaurants, mais aussi des marchands sur les marchés : l'occupation du domaine public leur sera offerte pendant plusieurs mois, histoire de soulager leur trésorerie.

Les horodateurs reprennent du service à Bourges (Cher)
Les horodateurs reprennent du service à Bourges (Cher) © Radio France - Michel Benoit

Retour du stationnement payant dans les rues de Bourges depuis ce lundi matin. La ville avait instauré la gratuité avec le confinement. En revanche, les parkings souterrains municipaux restent gratuits jusqu'au 21 septembre.  Gratuité également des terrasses jusqu'à la fin de l'année pour les cafés et restaurants.  Gratuité aussi pour les étals sur les marchés, mais  jusqu'au 31 août. Un gros effort pour la ville de Bourges puisque le manque à gagner sera compris, au total entre 400.000 et 500.000 euros.  La seule gratuité des terrasses pour les cafés et restaurants, c'est 75.000 euros en moins pour la ville. 

Philippe Mercier, adjoint au maire de Bourges
Philippe Mercier, adjoint au maire de Bourges © Radio France - Michel Benoit

De quoi redonner du baume au coeur de professionnels lourdement meurtris par le coronavirus puisqu'ils ne peuvent toujours pas travailler sauf pour des plats à emporter. " L'Entre Nous "  exploite par exemple,  une terrasse près de l'église Notre Dame.... Cette exonération, c'est un coup de pouce non négligeable pour la patronne, Karine Lorry : " C'est une excellente nouvelle. Je prends. On exploite une partie de la petite place en face et ça nous coûte 1.500 euros de redevance versés à la mairie pour la saison estivale." 

La mairie de Bourges
La mairie de Bourges © Radio France - Michel Benoit

L'adjoint au maire, Philippe Mercier, l'annonce déjà : il autorisera facilement des extensions de terrasses pour compenser le manque à gagner en salle s'il faut supprimer des tables à l'intérieur afin de respecter les gestes barrières : " Je vais être très libéral sur l'occupation du domaine public parce qu'il faudra que les commerçants puissent s'étendre. Ce qui me fait peur, c'est le conditions dans lesquelles, les cafés et restaurants vont pouvoir reprendre. S'ils doivent diminuer de moitié leur capacité, ce sera très compliqué pour beaucoup." Mais, agrandir sa terrasse ne sera possible partout puisqu'il faudra laisser un passage pour les véhicules sanitaires ou parce que les trottoirs ne seront pas assez larges. S'étendre à l'extérieur pose aussi un souci d'intendance explique Karine Lorry : " Je ne loue qu'une partie de la place, donc c'est vrai que je pourrais faire plus grand et on y a réfléchi. Le souci, c'est qu'il faudrait que j'achète plus de mobilier." 

Le stationnement redevient payant dans les rues de Bourges, mais pas en sous-sol
Le stationnement redevient payant dans les rues de Bourges, mais pas en sous-sol © Radio France - Michel Benoit

Quant au stationnement, il reste gratuit dans les parkings souterrains municipaux. En revanche, en surface, les horodateurs reprennent du service pour une raison toute simple : " On refait payer dans les rues, car on veut éviter les voitures ventouses, admet Philippe Mercier. Avec la reprise du travail, on sait que les gens veulent se garer au plus près de leurs bureaux et qu'ils sont susceptibles de laisser leur voiture toute la journée en centre ville, au détriment des clients des commerces, alors qu'ils pourraient utiliser des parkings gratuits un peu plus loin. Là, on leur laisse les parking souterrains à disposition." Les parkings souterrains municipaux seront gratuit jusqu'au 21 septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu