Économie – Social

Bourges : une petite douceur pour la maison des Forestines ?

Par Michel Benoît, France Bleu Berry mercredi 21 septembre 2016 à 18:19

Le petite boite vert et or va refaire son apparition dans les boutiques parisiennes et sur internet
Le petite boite vert et or va refaire son apparition dans les boutiques parisiennes et sur internet © Radio France - Michel Benoit

La fabrication de la Forestine, le célèbre bonbon de Bourges, va reprendre d'ici la fin du mois de septembre. La société a trouvé de nouveaux locaux à Mehun sur Yèvre, avant l'ouverture d'un magasin, en fin d'année à Bourges. L'appel aux dons est toujours d'actualité.

La forestine, la specialité de Bourges, va renaitre d'ici la fin du mois de septembre : la fabrication du bonbon, dont l'origine remonte à 1878, va reprendre à Mehun sur Yèvre. La société a trouvé de nouveaux locaux, suite à l'incendie survenu place Cujas à Bourges en avril 2015. Durant les premiers mois, la commercialisation se fera par internet et via le réseau de revendeurs, puis, sans doute en décembre, un magasin "Maison des Forestines" rouvrira dans le centre de Bourges, place des Quatre piliers.

Jean-François Tavernier et l'un des fourneaux traditionnels utilisés pour la fabrication du bonbon - Radio France
Jean-François Tavernier et l'un des fourneaux traditionnels utilisés pour la fabrication du bonbon © Radio France - Michel Benoit

330 m2 de locaux dont 240 m2 d'ateliers, les nouveaux laboratoires seront beaucoup plus fonctionnels puisqu'ils seront de plain-pied. Deux lignes de fabrication distinctes : une pour la confiserie, l'autre pour le chocolat. Marc, l'un des 8 salariés de la maison des Forestines a hâte de reprendre la fabrication. C'est lui qui confectionne le célèbre bonbon. Marc apprécie à l'avance ses nouvelles conditions de travail. L'atelier ne sera plus en sous-sol, et il fera beaucoup moins chaud, d'autant qu'ils sont équipés d'une climatisation. La cuisson traditionnelle à feu nu du bonbon sera évidemment reprise. Les machines et notamment, les fourneaux ont pu être déménagés sans trop d'encombre.

La ligne de fabrication des chocolats sera installée dans une autre partie des locaux, indépendante de celle des confiseries - Radio France
La ligne de fabrication des chocolats sera installée dans une autre partie des locaux, indépendante de celle des confiseries © Radio France - Michel Benoit

Les stocks ont permis de vendre des forestines jusqu'en septembre de l'an dernier, mais plus rien depuis. Heureusement les revendeurs attendent son retour. Les assureurs ne couvrent pas tous les frais : la maison des Forestines a lancé un appel au don sur la plateforme bulb in town : 17.000 euros ont pu être recueillis. Du don contre don : chaque donateur recevra des bonbons, mais attention, si l'objectif des 20.000 euros n'est pas atteint au 30 septembre, tout sera perdu. La cagnotte est pour l'instant de 17.000 euros.  Pour tout renseignement : le site des forestines : www.forestines.fr

Partager sur :