Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

VIDÉO - Les idées reçues sur la filière bois ont la vie dure en Bourgogne-Franche-Comté

-
Par , France Bleu Bourgogne

Avec plus de 1,7 millions d'hectares la forêt occupe plus du tiers du territoire de la Bourgogne-Franche-Comté. L'étendue des métiers disponible dans ce secteur est très importante, il y en aurait plus de 50 au total. Pourtant le bois souffre encore de quelques clichés.

Natacha Carré, chargée de mission chez Fibois s'est rendue au lycée des Marcs-d'Or
Natacha Carré, chargée de mission chez Fibois s'est rendue au lycée des Marcs-d'Or © Radio France - Thomas Nougaillon

En Bourgogne-Franche-Comté les chênes, les hêtres (81%) mais aussi les résineux, les sapins, les épicéas et les douglas (19%) alimentent une filière économique très importante. Ce sont pas moins de 5 000 entreprises qui oeuvrent dans ce secteur qui fait travailler pas moins de 20 000 personnes. Autant que le secteur automobile !

Une forêt immense en Bourgogne-Franche-Comté

Pourtant la filière est victimes d'idées reçues qui lui collent à la peau. Parmi celles-ci : il y a de la déforestation en France. C'est faux, explique Natacha Carré, chargée de mission chez Fibois, l'organisme interprofessionnel, basé notamment à la Maison Régionale de l'Innovation de Dijon. Elle s'est rendue au lycée des Marcs-d'Or de Dijon ce mardi 7 janvier 2019. "La forêt en Bourgogne-Franche-Comté occupe plus du tiers de notre région et chaque année elle gagne du terrain".  

"Le bois ce n'est pas solide"

Autre idée reçue : couper du bois c'est détruire la forêt. Faux également. "Coupez du bois ce n'est pas détruire la forêt mais accompagner le travail de la nature. La récolte des arbres arrivés à maturité favorise même le renouvellement de la forêt". Enfin une petite dernière pour la route : le bois n'est pas solide. Et on tombe une nouvelle fois à côté de la plaque assure Natacha Carré.

"Une construction en bois, ça ne peut pas durer très longtemps"

"On se dit qu'on ne va pas construire en bois parce que ça ne va pas durer longtemps ou qu'il y a des risques que ça brûle. Alors, c'est vrai le bois ça brûle, c'est d'ailleurs un très bon moyen pour se chauffer. Mais c'est aussi un matériau qui est aussi très résistant contre le feu. Puisque dans un incendie, comme celui de Notre-Dame on voit qu'une poutre en bois met énormément de temps à se consumer contrairement à une poutre en métal. Et puis le bois est aussi un matériau qui peut être très durable dans les constructions. Exemple les pilotis à Venise qui sont dans l'eau depuis des centaines d'années, sont toujours là pour la plupart."

De nombreux lycées et établissements pour se former aux métiers du bois

Dans notre région, il y a pas moins de 39 établissements de formation au métier du bois. Parmi ces établissements figurent le lycée des Marcs-d'Or de Dijon, pour les métiers de l'ébénisterie, de la charpente ou encore en Saône-et-Loire des établissements comme l'ENSAM de Cluny pour les métiers de l’ingénierie bois, le lycée d'Etang-sur-Arroux pour les métiers de la forêt ou encore le lycée Bonaparte à Autun pour les métiers de la construction. Pour tout savoir des formations existantes et des métiers disponibles, rendez-vous sur le site internet de Fibois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess