Économie – Social

Bourgoin-Jallieu : budget approuvé, l'opposition de gauche s'abstient

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère jeudi 1 mai 2014 à 0:37

Bourgoin mairie
Bourgoin mairie © Radio France - Céline Loizeau

Les élus de Bourgoin-Jallieu ont approuvé mercredi le budget primitif pour 2014. C'était d'ailleurs le dernier jour pour le faire. La précédente majorité avait préféré attendre que les élections municipales soient passées pour que ce vote ait lieu. Désormais dans l'opposition, la gauche s'est abstenue.

"Le débat fut riche, ce qui n'est pas le cas de la commune de Bourgoin-Jallieu ". Voici les mots du nouveau maire, l'UMP Vincent Chriqui, avant de procéder au vote du budget principal de 2014, mercredi soir. Cette date du 30 avril était le dernier jour pour les communes pour approuver leur budget. Lors du vote du budget, les 27 membres de la majorité UMP-UDI se sont prononcés "pour", tout comme Armand Bonnamy, élu sans étiquette et qui a longtemps siégé dans l'ancienne majorité de gauche, et Robert Arlaud du FN. Les six membres du groupe d'opposition de gauche se sont abstenus. Ils ont cependant approuvé le maintien des taux d'imposition.

Vote budget Bourgoin-Jallieu : enro

Ce budget s'élève à près de cinquante millions d'euros de fonctionnement et un peu plus de trente-cinq millions d'investissement . Les principales dépenses -hors fonctionnement- c'est la poursuite du chantier de rénovation urbaine, le nouveau groupe scolaire des Lilattes, la rénovation des anciennes écuries et les aménagements de la salle polyvalente. Concernant les 200.000 euros consacrés à l'élargissement de la vidéo-surveillance, Vincent Chriqui avait promis pendant la campagne qu'il comptait augmenter le nombre de caméras. La majorité sortante avait pris le même engagement. L'enveloppe avait d'ailleurs été arrêtée avant les élections.

Stabilité des impôts

Les impôts restent stables**** : 12,70% pour la taxe d'habitation, 24,27% pour la taxe foncière sur le bâti et 62,05% sur la taxe foncière sur le non-bâti. Quant au désendettement, il se poursuit selon le maire qui l'estime à 1,5 million pour cette année 2014. Lors du débat, l'opposition de gauche, qui était au pouvoir il y a un peu plus d'un mois, a regretté que les différentes annonces faites par la nouvelle équipe depuis son arrivée à la mairie ne se traduisent pas dans ce budget-ci. Meryem Ylmaz pour ce groupe d'opposition a souligné que le maire contrairement à ses engagements de campagne ne baissait pas les impôts, mais conservait les taux d'imposition de l'année précédente.

Le maire Vincent Chriqui, pour sa part, a précisé que sa promesse n'était pas de baisser les impôts la première année de son mandat. Frédérique Pénavaire (PC) a, elle, beaucoup insisté sur la possibilité que se laisse la mairie de faire contribuer financièrement les familles à la mise en place des activités périscolaires en lien avec la réforme des rythmes scolaires . Un nouvel impôt va toucher les foyers les plus modestes, selon elle. Le maire a tenu à rappeller qu'il s'agissait d'une piste de réflexion et qu'une concertation avec les parents d'élèves aurait lieu prochainement.

Pour le maire, l'ancienne majorité a vendu "les bijoux de famille "

Si son équipe a largement repris le budget préparé par l'ancienne municipalité de gauche, quelque chose chagrine Vincent Chriqui pour l'avenir.

Vote budget Bourgoin-Jallieu : pif

Concernant la vente de la gendarmerie , l'ancienne majorité a précisé lors du Conseil municipal qu'elle avait en fait conclu un bail emphytéotique avec une société, c'est-à-dire que la mairie redeviendra propriétaire des murs dans vingt-cinq ans. La décision avait été prise le 24 juin 2013 en Conseil municipal. Quant aux critiques du nouveau maire sur la vente "d *es bijoux de famille " * pour financer certains équipements avec comme conséquence de réduire les capacités de financement de la commune pour les années à venir : non, répond Meryem Ylmaz, ancienne adjointe aux finances, désormais dans l'opposition.

Vote budget Bourgoin-Jallieu : paf

Partager sur :