Économie – Social

A Bressuire, BRM licencie sa comptable flouée par l'arnaque au président

Par Marie-Coralie Fournier, France Bleu Poitou lundi 26 octobre 2015 à 5:00

L'entreprise BRM a perdu toute sa trésorerie dans l'arnaque au président
L'entreprise BRM a perdu toute sa trésorerie dans l'arnaque au président © Radio France - MC Fournier

L'entreprise BRM Mobilier est en redressement judiciaire après avoir perdu 1,6 M € dans une "arnaque au président". Alors que les candidats à la reprise préparent leurs dossiers, la comptable flouée est licenciée.

Toute la trésorerie siphonnée en quelques clics : l'arnaque dite "au président" a des conséquences très lourdes pour l'entreprise BRM Mobilier et ses 44 salariés à Bressuire. Elle a perdu 1,6 M € en août, envolés vers l'Asie en plusieurs virements.

La comptable licenciée

La comptable, qui s'est laissée convaincre par les escrocs de verser cet argent soit- disant au nom du PDG pour une opération ultra confidentielle, est en arrêt maladie depuis la découverte des faits. Cette femme de 56 ans a été convoquée pour un entretien de licenciement par la direction en octobre,  soutenue par les représentants du personnel.

Les salariés ont auparavant écrit une lettre au PDG pour lui un demander "un licenciement le plus propre possible", selon une employée. La comptable a reçu ensuite sa lettre de licenciement.

Cinq candidats à la reprise

Depuis l'arnaque, BRM Mobilier tourne au ralenti, en attendant un repreneur. Le date de limite de dépôt des candidatures, prévue initialement le 15 octobre, est repoussée au 20 novembre.

D'après nos informations, cinq candidats potentiels étudient le dossier :

  • Le candidat débouté le 15 octobre, qui a déposé une offre à 1€
  • Celui qui a déposé son dossier trop tard
  • Un groupe de salariés de BRM, qui envisage de monter une SCOP
  • Deux autres, qui ont demandé eux aussi un délai supplémentaire, accordé.

BRM Mobilier est placé en redressement judiciaire avec poursuite d'activité jusqu'au 11 mars.