Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Brest Métropole au chevet du haut de Jaurès

mercredi 7 novembre 2018 à 17:47 Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Armorique

En haut de la rue Jean-Jaurès à Brest, on ne compte plus le nombre de commerces vides. Et pourtant, le quartier est près de l'hyper-centre et est desservi par le tram. Depuis un an, Brest Métropole travaille à la réhabilitation des logements et des façades et tente de faire revenir des commerçants.

Le haut de la rue Jean Jaurès.
Le haut de la rue Jean Jaurès. © Radio France - Valérie Le Nigen

Brest, France

Les vieux habitants du quartier ont souvent un avis sur les raisons du déclin du haut de Jaurès, ce quartier situé entre la place de Strasbourg et la partie sud de la rue Jean-Jaurès. Certains parlent de l'ouverture de l'hypermarché Géant, dans le quartier de l'Europe, il y a des lustres.

D'autres mettent en cause le tramway ou l'absence de réhabilitation de l'ensemble du quartier, comme à Pontanézen et à Recouvrance. Brest Métropole propose des ateliers, des balades nocturnes jusqu'au mercredi 14 novembre  pour parler de l'opération de réhabilitation initiée depuis septembre 2016. 

Des aides pour attirer de nouveaux commerçants

Des aides sont proposées aux propriétaires pour réhabiliter les logements, les immeubles, les façades. Brest Métropole a acquis un immeuble au 223 de la rue, en y installant un atelier de concertation et en proposant un relogement pendant les temps de rénovation. 

Pour attirer de nouveaux commerçants, la collectivité prend contact avec les propriétaires de pas-de-portes vides et propose des loyers à 5€ le m2, en subventionnant la différence de loyer si nécessaire. Claire Des Bruyères est tisserande. Elle vient de quitter Daoulas pour s’installer en haut de Jaurès : "Cela m'a permis de revenir sur _Brest_, dans un local confortable et chauffé !"

Des commerces vides sur les deux trottoirs. - Radio France
Des commerces vides sur les deux trottoirs. © Radio France - Valérie Le Nigen

Tout piéton ? Plus de voiture ? Tout est ouvert

Plusieurs temps de concertation sont prévus d'ici mercredi. Une balade nocturne vendredi 9 novembre à 19H30, avec un apéro qui devrait délier les langues, des temps de concertation lundi 12 à 18H au Cinéma Les Studios ou mardi 13 à 17H30, au 223 rue Jean-Jaurès. L'agence d'architecture TLPA en charge de la concertation, veut travailler sur l'Histoire, l'identité du quartier et ouvrir la discussion sans tabou.

Notamment sur la question de la circulation. Une seule voie a été conservée pour les voitures lors de l'inauguration du tram. Est ce qu'il faut rester comme cela ? Les avis dans le quartier sont partagés entre ceux qui aimeraient plus de places pour les voitures ou ceux qui veulent des zones piétonnes comme en bas de Jaurès. Rendez-vous possible tous les après-midi jusqu'au mercredi 14, de 14H à 17H30 au 223 rue Jean-Jaurès.