Économie – Social

Brest : quel est ce monstre qui a traversé la rade ?

Par Yacine Sahnoune, France Bleu Breizh Izel mercredi 15 avril 2015 à 9:17

Brest : quel est ce monstre qui a traversé la rade ?

Le Triomphant, un sous-marin à propulsion nucléaire, a dû rejoindre l'Île-Longue pour qu'on lui remette son coeur nucléaire. Cela fait fait 20 mois qu'il est en révision à la base navale de Brest. Objectif : l'adapter au nouveau missile M-51.

Lundi, entre midi et deux, certains habitants de Brest ont juré avoir vu un dos de baleine traverser la rade de Brest. De loin, c'est vrai qu'on pourrait y croire. Mais il s'agissait de la coque métallique du Triomphant, 138 mètres de long... Et surtout : pas un bruit !

"Comme vous le voyez le Triomphant est tracté par des bâteaux-remorqueurs. Son moteur n'est pas encore actif" , explique Michel Drevillon supervise le programme de révision du vaisseau pour l'entreprise DCNS. "C'est pour ça qu'après 20 mois de révisions, on l'emmène sur la base de l'Île-Longue. C'est là-bas qu'on va lui remettre son coeur nucléaire"

Un "très gros chantier"

"L'objectif principal : c'était de l'adapter au nouveau missile M-51" , poursuit Michel. Un commandant de la marine commente : "Certes ce missile est beaucoup plus discret, il va beaucoup plus loin : il est intercontinental. Mais c'est surtout un chantier qui fait partie de plannings de modernisation qui sont prévus depuis les années 80" .

Quoiqu'il en soit, sur Brest, "Un peu plus de 1100 brestois y travaillent" , reprend Michel Drevillon . Et pour cause : il faut tout démonter, boulon par boulon, tout tester, puis tout réassembler. "C'est un travail de titan !"

Triomphant SON

Un commandant-en-second, lui, regarde, nostalgique, le spectacle. "C'est devenu notre maison. Forcément on s'attache à ces bâtiments. A leur histoire, à leur nom. Mais le Triomphant est arrivé à mi-vie : il a 20 ans. C'était bien de lui faire une petite révision" , explique-t-il. 

Dans six mois, le Triomphant sera prêt à reprendre les essais en mer. Pour ce commandant-en-second, "il n'y aura pas beaucoup de changement en termes de manoeuvres, c'est surtout en termes d'acoustique, d'ambiance sonore. Et puis pour ceux qui sont chargés de tirer les missiles : tout va changer. Ils vont passer au niveau de technologie supérieure"

Le Triomphant aura 16 missiles M-51. Mais pas sûr qu'il les utilise un jour : c'est avant tout un sous-marin de dissuasion. 

Triomphant ENRO