Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bretagne : en raison du confinement, le chômage a bondi de 9,7% en mars

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Alors que le nombre de demandeurs d'emplois baisse sur un an en Bretagne par rapport au premier trimestre 2019, la situation du mois de mars est catastrophique à cause de l'arrêt de l'économie. Le nombre de demandeurs d'emplois n'ayant exercé aucune activité bondit à + 9,7% en mars.

Le chômage bondit de 9,7% en mars en Bretagne
Le chômage bondit de 9,7% en mars en Bretagne © Radio France - Léa Guedj

Au premier trimestre 2020 en Bretagne, le nombre de demandeurs d'emplois n'ayant exercé aucune activité (catégorie A) s'est accru de 2,1% pour atteindre 141 880.  En France métropolitaine, ce chiffre augmente de 0,8%. Sur un an, par rapport au premier trimestre 2019, le nombre de demandeurs d'emplois diminue tout de même de 1% en Bretagne (contre -1,9% sur un an en France métropolitaine).

Sombre mois de mars

Plus en détail, cette situation s'explique par un mois de mars catastrophique sur le front de l'emploi. En Bretagne, le nombre des demandeurs d'emplois (catégorie A) s'est accru de 9,7% (contre 7,1% pour la France métropolitaine), soit 13 330 chômeurs supplémentaires par rapport à fin février 2020 . A la fin du mois de mars 2020, ce sont 150 380 chômeurs de catégorie A qui sont inscrits à Pôle emploi. 

Par département, c'est le Morbihan qui paye le plus lourd tribut (+11,5%), suivi de l'Ille-et-Vilaine (+ 10,5%), les Côtes d'Armor (+8,9%) et le Finistère (+7,9%).  La fin de nombreux contrats en CDD ou intérim explique en partie cette situation.

Les hommes et les jeunes touchés

Au mois de mars, le marché de l'emploi s'est davantage dégradé pour les hommes (+10,9%) que pour les femmes (+8,5%).  Les jeunes de moins de 25 ans sont durement touchés avec une hausse des demandes d'emplois de +13,5% en un mois. Chez les 25-49 ans, l'augmentation est + 10,9%. Elle est contenue chez les plus de 50 ans à +5,8%. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess