Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Bretagne : en raison du confinement, le chômage a bondi de 9,7% en mars

Alors que le nombre de demandeurs d'emplois baisse sur un an en Bretagne par rapport au premier trimestre 2019, la situation du mois de mars est catastrophique à cause de l'arrêt de l'économie. Le nombre de demandeurs d'emplois n'ayant exercé aucune activité bondit à + 9,7% en mars.

Le chômage bondit de 9,7% en mars en Bretagne Le chômage bondit de 9,7% en mars en Bretagne
Le chômage bondit de 9,7% en mars en Bretagne © Radio France - Léa Guedj

Au premier trimestre 2020 en Bretagne, le nombre de demandeurs d'emplois n'ayant exercé aucune activité (catégorie A) s'est accru de 2,1% pour atteindre 141 880.  En France métropolitaine, ce chiffre augmente de 0,8%. Sur un an, par rapport au premier trimestre 2019, le nombre de demandeurs d'emplois diminue tout de même de 1% en Bretagne (contre -1,9% sur un an en France métropolitaine).

Publicité
Logo France Bleu

Sombre mois de mars

Plus en détail, cette situation s'explique par un mois de mars catastrophique sur le front de l'emploi. En Bretagne, le nombre des demandeurs d'emplois (catégorie A) s'est accru de 9,7% (contre 7,1% pour la France métropolitaine), soit 13 330 chômeurs supplémentaires par rapport à fin février 2020 . A la fin du mois de mars 2020, ce sont 150 380 chômeurs de catégorie A qui sont inscrits à Pôle emploi. 

Par département, c'est le Morbihan qui paye le plus lourd tribut (+11,5%), suivi de l'Ille-et-Vilaine (+ 10,5%), les Côtes d'Armor (+8,9%) et le Finistère (+7,9%).  La fin de nombreux contrats en CDD ou intérim explique en partie cette situation.

loading

Les hommes et les jeunes touchés

Au mois de mars, le marché de l'emploi s'est davantage dégradé pour les hommes (+10,9%) que pour les femmes (+8,5%).  Les jeunes de moins de 25 ans sont durement touchés avec une hausse des demandes d'emplois de +13,5% en un mois. Chez les 25-49 ans, l'augmentation est + 10,9%. Elle est contenue chez les plus de 50 ans à +5,8%. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu