Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Brexit et Covid-19 : le port de Boulogne-Calais passe la tempête

-
Par , France Bleu Nord

Le port de Boulogne-Calais fait le dos rond, malgré la crise sanitaire et le Brexit. En 2020, il a connu une année très difficile, en terme de trafic, avec au final une perte de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires. Pour autant, Calais et Boulogne ne sont pas dans le rouge.

Grâce au fret, en baisse légère, le port de Calais a réussi à tenir la barre en 2020. Le retour des touristes sera le bienvenu.
Grâce au fret, en baisse légère, le port de Calais a réussi à tenir la barre en 2020. Le retour des touristes sera le bienvenu. © Radio France - Emmanuel Bouin

Les personnels des ports de Calais et Boulogne n'ont connu que peu de jours de chômage partiel. C'est le signe que les ports ont tenu la barre -et réussi à gagner quand même de l'argent en 2020-, malgré le bouleversement lié à la crise sanitaire et à la concrétisation du Brexit. 

A Calais, pour les voyageurs, par voitures ou autocars, la chute des trafics est vertigineuse, entre 70 et 85%. Mais avec les camions de fret, le port de Calais a évité le pire : seulement 8% de baisse. Même si cela a été au au prix d’une adaptation permanente, notamment depuis la fin d’année 2020, souligne Benoit Rochet, le directeur-général du port : "Par rapport à décembre 2019, le port affichait une hausse de 30%, en décembre dernier. C'est quand même tout à fait conséquent. On n'observe pas, en temps normal, de telles variations, à deux chiffres d'un mois sur l'autre, quand on est en régime normal." Le port a fait passer 44. 000 camions, en moyenne, par semaine, sur décembre ! 

Nouvelle baisse en janvier

"Depuis janvier, on est plutôt sur une baisse de l'ordre de 20 %, poursuit Benoit Rochet. Il s'agit maintenant de vider les entrepôts et de consommer, par ailleurs le Royaume-Uni et l'Irlande sont de nouveau en confinement et puis les chaines mondiales ayant été un petit peu perturbées, certaines usines -notamment dans l'industrie automobile- ont du mal à s'approvisionner en composants. Elles ont été amenées à suspendre temporairement leur production, ce qui a un impact sur les flux logistiques à Calais."

Une liaison directe avec l'Irlande ?

Depuis le 1er janvier et le Brexit, les difficultés de passage de la frontière, côté anglais, se réduisent de jour en jour, même si 15 à 20% des camions posent encore problème, notamment du fait de formalités incomplètes. Le succès de la ligne ouverte à Dunkerque, vers l’Irlande, témoigne des inquiétudes liées au passage en douane. 

Calais pense donc, aussi, à l’Irlande, mais avec prudence, et seulement pour les remorques sans chauffeurs, explique Jean-Marc Puissesseau, le président du port : "Nous recherchons une compagnie maritime pour une ligne. Mais gagner l'Irlande par le sud de l'Angleterre reste le plus rapide. Une fois que les opérateurs auront compris que c'est -presque- pareil qu'avant, avec seulement des formalités à faire avant, il y aura à nouveau un trafic important, par la route, avec les Irlandais et ceux qui se rendent en Irlande." 

Vive 2021 et le nouveau port ?

En 2021, le grand rendez-vous sera la mise en service, en octobre, de l‘agrandissement du port, avec trois nouveaux postes d’amarrage des ferries. Ils vont permettre d’accueillir des bateaux plus gros : un est annoncé par la compagnie DFDS , dès cet été, et deux par P&O, pour l’année prochaine.

Boulogne se maintient

A Boulogne, l’activité autour de la pêche a pu être maintenue, également. A la criée, la baisse est de 7% en volume et en valeur de poissons. Boulogne reste le 1er port de pêche français, en volumes, mais il est troisième en chiffre d'affaires, malgré la bonne saison sur l'encornet et la coquille Saint-Jacques. Et puis, pour éviter une chute de prix, les pêcheurs se sont organisés pour aller pêcher par roulement. Boulogne est un de ports de pêche français qui s'en sort le mieux. 

Un cycle de 5 ans de lourds investissement (27 millions d'euros) s'est achevé, à Boulogne, avec encore dernièrement l'usine de nettoyage des caisses à poissons, modernisée. Sur 2020-2021, il y a également 123 millions d'euros investis par des opérateurs privés du transport, du mareyage et de l'aquaculture. Un nouveau programme d'investissement va être lancé ; il reste à négocier avec l'agglomération de Boulogne, la Région et l'Etat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess