Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Brexit

Brexit : les douanes françaises sont prêtes dans les ports

Gérald Darmanin, le ministre de l'action et des comptes publics, s’est rendu ce jeudi au terminal ferry de Ouistreham. Il affirme qu’il n’y aura pas d’engorgement du port, même en cas de Brexit dur, grâce à un système « intelligent » de contrôles douaniers.

Gérald Darmanin, à la rencontre des douaniers de Ouistreham en vue des futurs contrôles "post Brexit"
Gérald Darmanin, à la rencontre des douaniers de Ouistreham en vue des futurs contrôles "post Brexit" © Radio France - Didier Charpin

Ouistreham, France

Brexit négocié ou no deal ? La forme de la rupture avec la Grande-Bretagne est encore floue à 50 jours de l’échéance. Les douanes françaises anticipent le scénario le plus compliqué : un Brexit sans accord avec Londres. Gérald Darmanin, le ministre de l'action et des comptes publics, a assisté ce jeudi au débarquement d'un ferry en provenance de Portsmouth. Il a pu observer le système de contrôles douaniers qui entrera en vigueur le 31 octobre prochain.

Un système novateur

« C’est un système unique en Europe » précise Jean-Paul Balzano, le directeur interrégional des douanes de Normandie. « Des frontières intelligentes qui permettront de fluidifier le trafic des camions. Il est conçu sur l’anticipation. Les opérateurs qui veulent traverser la Manche font une déclaration sur Internet. Les douaniers examinent les documents pendant la traversée et les chauffeurs se voient attribuer un statut : vert ils passent, orange ils s’arrêtent à la descente du ferry ». Côté français, le « plan Brexit » prévoit des renforts de douaniers. Par exemple dix postes supplémentaires à Ouistreham. 

La sortie de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne obligera donc les entreprises (transporteurs et/ou clients) à se connecter sur le site dédié pour déclarer toutes les marchandises à bord des camions avant l'embarquement. Démarche indispensable pour ne pas perdre de temps à l’arrivée sur le sol français. Une contrainte supplémentaire mais nécessaire selon Gérald Darmanin. « Le Brexit est une séparation avec ses impératifs » rappelle le ministre. « La France est prête. Elle était prête au mois de mars (NDLR date du report du Brexit) et elle est encore plus prête aujourd'hui. Ces tests le montrent. ». Pour Gérald Darmanin, les 100 000 entreprises françaises qui importent ou exportent avec la Grande-Bretagne ne seront pas pénalisées par les contrôles douaniers français si elles jouent le jeu des déclarations en amont de l’embarquement. 

Quels contrôles douaniers en Angleterre ?

Le Brexit oblige chaque Etat à redéfinir ses méthodes aux frontières. Le 31 octobre approche et Gérald Darmanin se dit « un peu inquiet de la façon dont les Britanniques eux se préparaient. Je l’ai dit à l’Assemblée Nationale ». Côté anglais, les conditions d’entrée sur le territoire restent floues. Et les transporteurs s’inquiètent donc les temps d'attentes aux débarquements des navires.

Choix de la station

France Bleu