Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Économie – Social DOSSIER : Brexit

Brexit : les douaniers font du zèle à Roscoff, temps de contrôle triplé au débarquement du ferry

-
Par , France Bleu Breizh Izel

À Roscoff, les douaniers ont procédé ce vendredi matin à des "contrôles pédagogiques renforcés". Des contrôles qui risquent de devenir automatiques dès la fin du mois, en l'absence d'accord autour de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne.

 L'embarquement et le débarquement des passagers de la Brittany Ferries à Roscoff est perturbé ce vendredi par une action des douaniers (Illustration)
L'embarquement et le débarquement des passagers de la Brittany Ferries à Roscoff est perturbé ce vendredi par une action des douaniers (Illustration) © Maxppp - Gérard-Alain Le Brigand

Roscoff, France

Un temps d'embarquement et de débarquement trois fois plus long pour les passagers se rendant en Angleterre : c'est ce qui risque d'arriver dès la fin du mois à Roscoff. Avec le Brexit, et en l'absence d'accord, la frontière sera rétablie au port de Bloscon, d'où partent et où arrivent les ferries pour la Grande-Bretagne. 

Des contrôles à Roscoff comme à la frontière suisse

Les contrôles, qui jusqu'à présent se limitaient à la vérification des papiers d'identité des passagers, vont donc être renforcés. Des effectifs supplémentaires devraient arriver dans les prochains jours, mais pour les syndicats, c'est insuffisant. Ils ont donc mené une opération pédagogique ce vendredi 8 mars. À l'arrivée du ferry du matin en provenance de Plymouth, ils ont appliqué la procédure de contrôle "standard" aux frontières. "Les Anglais vont redevenir pays tiers, détaille Christophe Huet du syndicat CGT Douanes. On rétablit donc les contrôles douaniers, ce qui se passe quand vous arrivez à un aéroport, quand vous arrivez à une frontière terrestre comme la Suisse

Il y aura des contrôles documentaires, on demandera d'ouvrir les coffres, on demandera de faire les inspections visuelles des chargements, c'est-à-dire un contrôle normal de douanes à une frontière - Christophe Huet, douanier et membre de la CGT

Les douaniers réclament une vingtaine de postes supplémentaires

Conséquence : le temps de débarquement a été triplé ce vendredi matin, alors que le bateau n'était qu'à moitié plein. "A l'embarquement ce sera exactement la même chose" explique Christophe Huet. Les syndicats demandent donc davantage que les huit douaniers supplémentaires promis en renfort de la trentaine de personnes déjà présentes à Roscoff, et la visite de Jean-Yves le Drian à Roscoff hier ne les a pas rassuré.

"En faisant un calcul simple, on était arrivé à une demande de cinquante personnes supplémentaires à minima, précise Christophe Huet. La démonstration d'aujourd'hui, avec un triplement du temps d'embarquement et de débarquement montre que cette demande est raisonnable." Sans réponse du gouvernement, les douaniers préviennent : d'autres actions pourraient avoir lieu la semaine prochaine, au port de Saint-Malo mais aussi à l'aéroport de Brest.