Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Brexit

Brexit : les vins de Chablis coûtent déjà plus cher au Royaume-Uni

mardi 28 mars 2017 à 20:50 - Mis à jour le mercredi 29 mars 2017 à 12:25 Par Benoît Jacobo et Isabelle Rose, France Bleu Auxerre, France Bleu Bourgogne et France Bleu

+5% à +10%, c'est l'augmentation moyenne des prix des vins de Chablis, d'après la Fédération des Négociants Eleveurs de Grande Bourgogne. Car les Chablis sont très exposés au marché britannique. Et donc aux conséquences du Brexit.

Le prix des vins de Chablis a augmenté, en moyenne, de 5 à 10% depuis septembre
Le prix des vins de Chablis a augmenté, en moyenne, de 5 à 10% depuis septembre © Maxppp -

Chablis, France

Ce mercredi 29 mars, le Royaume-Uni va débuter, officiellement, le processus de sortie de l'Union Européenne. Conséquence du Brexit, voté en juin dernier par 52% des Britanniques. Les négociations pour trouver de nouveaux accords entre la Grande-Bretagne et l'UE vont sans doute durer plusieurs années. Mais les conséquences du Brexit, elles, ne se font pas attendre. Y compris dans l'Yonne, pour les vins de Chablis.

"On vit les premiers effets du Brexit"

— Pierre Gernelle, directeur général de la Fédération des Négociants Éleveurs de Grande Bourgogne

Car les Britanniques aiment le Chablis : à l'export, trois bouteilles sur dix partent au Royaume-Uni, ce qui représente un peu moins de 7 millions de bouteilles. Rien d'étonnant donc, à ce que les prix du Chablis subissent déjà un ajustement. "On vit les premiers effets du Brexit", constate Pierre Gernelle, le directeur général de la Fédération des Négociants Eleveurs de Grande Bourgogne. Depuis quelques mois, il y a une vraie hausse des prix, du fait de la baisse de la livre sterling en Grande-Bretagne. Donc on gère déjà, au niveau des vins de Chablis, la hausse des prix en Grande-Bretagne".

Une baisse des exportations à redouter

Depuis septembre, outre-Manche, l'augmentation moyenne des prix du Chablis est comprise entre 5 et 10%. En équivalent euros, cela va d'un peu moins d'un euro, à trois trois et plus. Des hausses de prix qui peuvent faire tousser plus d'un consommateur. "Si la livre sterling reste à ce niveau, il est probable qu'il y ait une _baisse des exportations_. Et pas seulement des vins de Chablis, tous les vins de Bourgogne. Et même une grande partie des vins français". L'an dernier, par exemple, les ventes de Champagne se sont déjà effondrés de 10% au Royaume-Uni.

Les producteurs de Chablis devront donc être très vigilants et prospecter vers d'autres pays : les valeurs sûres Amérique du Nord ou Japon, et d'autres marchés pour l'instant moins porteurs, comme l'Allemagne, la Belgique ou les Pays-Bas.

  - Visactu
© Visactu