Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Brexit

Brexit : plus de 2000 entreprises directement impactées dans le Poitou

-
Par , France Bleu Poitou

Le 31 décembre prochain, le Royaume-Uni ne fera plus partie du marché unique européen. Les négociations sont en cours pour une sortie des Britanniques avec ou sans accord. Un "no deal" qui effraie particulièrement Futurexport, les entreprises de la Vienne qui commercent avec nos voisins anglais.

Les files de camions pourraient s'allonger à la frontière avec le Royaume-Uni en cas de "no deal". (Illustration)
Les files de camions pourraient s'allonger à la frontière avec le Royaume-Uni en cas de "no deal". (Illustration) © Radio France - Emmanuel Bouin

A Bruxelles, les négociations sont en cours entre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen et le Premier ministre britannique, Boris Johnson. Les deux parties tentent de trouver un accord commercial avant la sortie du Royaume-Uni du marché unique européen, le 31 décembre prochain. Une sortie sans accord, un "no deal", provoquerait le rétablissement de barrières douanières aux frontières de l'Union européenne et outre-Manche. Dans le Poitou, c'est plus de 2000 entreprises qui sont directement impactées par le Brexit. Une perspective qui inquiète Patrick Leverrier, le président de Futurexport. A la tête du club des entreprises exportatrices de la Vienne, il est agacé par la situation : "Nous sommes à 15 jours de l'échéance et on ne sait pas comment on devra fonctionner début janvier."

En pleine incertitude

Avec ces négociations qui s'éternisent, le président de Futurexport redoute particulièrement une sortie du Royaume-Uni sans accord : "S'il y a un "no deal", la Grande-Bretagne devient un pays tiers. A ce moment là, tout un problème de législations douanières se pose : droits de douane ou pas, nouvelles normes, ..." Il est très difficile pour les entreprises exportatrices de préparer l'avenir et Patrick Leverrier craint des difficultés dès janvier 2021 : "Est-ce que nos entreprises seront prêtes à commercer, est-ce qu'il y aura des marchandises expédiées qui ne pourront pas être dédouanées, est-ce que les normes des entreprises françaises continueront d'être acceptées au Royaume-Uni et réciproquement, _on ne sait rien !_

Pour tenter de se préparer et faire face à toutes les hypothèses, les entreprises de Futurexport ont organisé des conférences avec les douanes de Poitiers, pour apprendre à faire des déclarations en douane ou encore comprendre les différentes normes étrangères.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess