Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Brexit : quelles conséquences pour les entreprises du Territoire de Belfort ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un accord pour acter la sortie du Royaume-Uni à partir du 31 octobre, conclu jeudi avec l'Union européenne, doit encore être validé par le parlement britannique ce samedi, lors d'une séance extraordinaire. Ce Brexit pourrait avoir des conséquences jusque dans le Territoire de Belfort.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Maxppp - Han Yan

Territoire de Belfort, France

Dans le Territoire de Belfort, une cinquantaine d'entreprises ont des échanges commerciaux avec le Royaume-Uni, selon les chiffres des trois dernières années. Parmi elles, une vingtaine serait réellement impactée par le Brexit en cas de non accord, ayant des transactions régulières outre-manche. Il s'agit surtout de petites et moyennes entreprises (PME), mais de plus grosses sociétés sont également concernées.

Le Brexit ne concerne pas seulement les britanniques, il peut avoir des conséquences jusque dans le Nord Franche-Comté. "Si on parvient à un accord, il n'y aura pas de changement pour les entreprises pendant la période transitoire, pendant laquelle le Royaume-Uni se retire doucement de l'Union Européenne", indique Laurent Volle, directeur entreprise Europe à la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Bourgogne-Franche-Comté. 

Dans le cas où l'accord proposé jeudi serait refusé par le parlement britannique ce samedi, il faudra s'attendre à des changements. Le Royaume-Uni deviendra un pays tiers, au même titre que la Suisse. "Il peut y avoir des retards dans les livraisons ou les achats, puisque la douane britannique risque de ne pas être prête à temps", précise le directeur entreprise Europe de la CCI. "Nous avons aussi prévenu les entreprises pour qu'elles soient attentives à la nature des contrats ou à la conformité des produits qui peuvent évoluer", ajoute-t-il.

Les entreprises accompagnées par la CCI

Pour accompagner les entreprises qui seraient impactées par un Brexit sans accord, l'UE est prête à mobiliser 780 millions d'euros pour tous les pays membres. "Il y aurait également un fonds de soutien de l'Etat, sous forme de report fiscal pour les entreprises, mais sans plus de détails concernant la répartition dans le pays", ajoute Laurent Volle. 

La CCI de Bourgogne-Franche-Comté, de son côté, accompagne les entreprises dans leurs démarches, mais aussi dans leurs questionnements. "Nous mettons à jour des guides et un certain nombre de documents, qui peuvent être émis par l'Etat, l'Urssaf, les douanes etc.", poursuit le directeur entreprise Europe. Par ailleurs, la CCI de Bourgogne-Franche-Comté a également mis en place une adresse mail pour répondre aux questions des entreprises sur le sujet : brexit@bourgognefranchecomte.cci.fr. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu