Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bridgestone : il faut "effacer cette cicatrice" selon la ministre de l'industrie

-
Par , France Bleu Nord

L'usine de pneus Bridgestone de Béthune cesse définitivement ses activités ce vendredi 30 avril. Cette fermeture met sur le carreau 860 salariés. Invitée de France Bleu Nord avant un déplacement à Béthune, la ministre de l'industrie Agnès Pannier-Runacher esquisse l'avenir du site.

La ministre déléguée chargée de l'industrie Agnès Pannier-Runacher espère que les implantations industrielles sur le site de Bridgestone seront annoncées d'ici à la fin de l'année 2022.
La ministre déléguée chargée de l'industrie Agnès Pannier-Runacher espère que les implantations industrielles sur le site de Bridgestone seront annoncées d'ici à la fin de l'année 2022. © Radio France - Valentin Belleville

C'est la fin de l'histoire pour l'usine de pneus Bridgestone de Béthune. Elle ferme définitivement ce vendredi 30 avril. A cette occasion, un rassemblement est organisé sur la Grand'Place. La ministre déléguée chargée de l'industrie, Agnès Pannier-Runacher, est attendue à Béthune en fin d'après-midi.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Invitée de France Bleu Nord, elle assure que "256 salariés ont déjà trouvé solution : contrat en CDI, CDD de plus de six mois, créations d'entreprises ou départ retraite anticipé. Nous sommes à leurs côtés et allons continuer à nous mobiliser. Il faut, le plus rapidement possible, effacer cette cicatrice".

300 emplois déjà actés

En ce qui concerne l'avenir du site, le groupe nordiste de logistique Log's l'a repris pour une somme symbolique, et a chargé l'une de ses filières de l'aménager. "Logs est prêt à implanter 300 emplois", assure Agnès Pannier-Runacher, "mais nous souhaitons un équilibre entre les activités logistiques et les activités industrielles, les activités industrielles pouvant créer plus d'emplois et étant plus proches des ex-salariés de Bridgestone".

Selon elle, "plusieurs entreprises ont déjà déposé des projets. L'objectif, c'est d'avoir de nouvelles annonces d'implantation d'ici à la fin de l'été, et l'ensemble de ces implantations d'ici à la fin 2022".

Il faut saluer la détermination des représentants syndicaux

Sans s'engager formellement à ce que la totalité des salariés trouvent une solution, la ministre estime que les pouvoirs publics "ont toujours été aux côtés des salariés et ne les ont jamais laissés tomber. Nous ferons en sorte que tout le monde, même les représentants syndicaux, puisse retrouver un emploi, car je crois qu'il faut saluer leur charisme et leur détermination".

ECOUTEZ : l'interview d'Agnès Pannier-Runacher

Choix de la station

À venir dansDanssecondess