Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Brive Tonneliers fête ses 60 ans en présence de François Hollande, qui charge Donald Trump

vendredi 29 juin 2018 à 14:03 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

L'ancien président de la République, François Hollande, s'en est pris ce vendredi "aux mesures protectionnistes" de Donald Trump, lors du 60e anniversaire de l'entreprise Brive Tonneliers. "Face à un personnage comme celui-là, il faut être extrêmement déterminé et ne pas essayer de séduire".

Brive Tonneliers fête ses 60 ans, François Hollande charge Donald Trump
Brive Tonneliers fête ses 60 ans, François Hollande charge Donald Trump © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Brive Tonneliers fête son 60e anniversaire, ce vendredi. Cette entreprise briviste d'une cinquantaine de salariés s'est imposée comme l'une des tonnelleries françaises les plus renommées dans le monde. Avec un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros, elle fabrique 15.000 barriques par an et 200 grands contenants. Ces commandes sont écoulées à 85% à l'export, et à 15% en France (quasiment exclusivement en Gironde). 

Connaître les données de fabrication à l'autre bout du monde

Pour faire évoluer ce métier ancestral, l'entreprise a pris le virage du numérique. Elle vient de se doter d'une salle de chauffe 3.0. "Elle permet une traçabilité dans la fabrication des barriques (température, durée de chauffe du bois)" explique Laurent Lacroix, le directeur général. La conception du tonneau est ainsi mémorisée de A à Z. Puis un QR code est apposé dessus. Après livraison au client, il permet à ce dernier d'avoir accès à toutes les données de fabrication, via une application. Après élevage du vin dans une barrique, le client peut ensuite faire un retour d'expérience à Brive Tonneliers. Et demander, pour de futures barriques, d'éventuelles modifications de fabrication pour personnaliser la réalisation. "Notre but, c'est d'améliorer notre barrique pour permettre la réalisation du vin exactement voulu par le client" résume Laurent Lacroix.

La nouvelle salle de chauffe 3.0 de Brive Tonneliers - Radio France
La nouvelle salle de chauffe 3.0 de Brive Tonneliers © Radio France - Nicolas Blanzat

François Hollande s'en prend aux "mesures protectionnistes" de Trump

François Hollande, qui avait visité Brive Tonneliers lors de son mandat de président de la République, était présent ce vendredi matin à Brive pour fêter le 60e anniversaire de l'entreprise. Il a salué le virage pris par cette dernière, notamment pour gagner des parts de marché à l'étranger (Australie, Chine, Chili, Afrique du Sud, Espagne, Italie, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis, etc.) avant de s'en prendre, à ce sujet, sur les récentes décisions de Donald Trump. Le président américain a décidé d'imposer aux Européens des taxes douanières sur l'importation d'acier et d'aluminium. "Des mesures protectionnistes" dénoncées par François Hollande. "Elles mettent en cause une partie de notre production. Trump doit être rappelé à la raison, il faut prendre des mesures au niveau européen car Trump ira jusqu'au bout, sauf s'il est dissuadé" a dit l'ex chef de l'Etat.

"Être extrêmement déterminé et ne pas essayer de séduire"

"Il peut altérer le commerce mondial et la croissance mondiale. Il faut aussi dire à tous les populistes qu'à force de vouloir mettre des droits de douane, il y aura moins de production dans nos propres pays. Moins de croissance, moins d'emploi" poursuit François Hollande. "Il faut enrayer ce cycle." Comment faire pour dissuader le président américain ? "Trump, on le dissuade par la menace et l'exécution de la menace. Il ne raisonne qu'avec des milliards de dollars. Face à un personnage comme celui-là, il faut être extrêmement déterminé et ne pas essayer de séduire. Quand on séduit, on est éconduit." Cette fois, Emmanuel Macron peut se sentir visé par François Hollande. 

La déclaration de François Hollande contre les "mesures protectionnistes" de Donald Trump