Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Relance : Bruno Le Maire en Haute-Vienne ce vendredi "pour s'assurer que l'argent va bien aux territoires"

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire est visite en Haute-Vienne ce vendredi, à Peyrilhac et Limoges. Un déplacement dans le cadre du plan de relance. Bruno Le Maire, invité de France Bleu Limousin ce vendredi, veut "s'assurer que l'argent va bien aux territoires qui en ont besoin".

 Le Ministre de l'Economie, Bruno Le Maire
Le Ministre de l'Economie, Bruno Le Maire © Maxppp - Sébastien Muylaert

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire est visite en Haute-Vienne ce vendredi, à Peyrilhac et Limoges. Un déplacement dans le cadre du déploiement du plan de relance, un plan à plus de 100 milliards d'euros. Invité de la matinale de France Bleu Limousin ce vendredi matin, Bruno Le Maire a indiqué vouloir, par ce déplacement en Limousin, "s'assurer, sur le terrain, que l'argent va bien aux territoires qui en ont besoin". "Je veux voir que telle ou telle école a bien les crédits dont elle a besoin pour faire sa rénovation thermique" a-t-il par exemple indiqué. C'est la raison pour laquelle il se rendra dans la matinée à l'école primaire de Peyrilhac, qui a un projet de ce type. "Je veux m'assurer, en visitant l'usine Catalent à Limoges qui va créer de nouvelles molécules thérapeutiques, et qui va bénéficier de 1,8 million d'euros, qu'elle touche bien cet argent, qu'elle ouvre bien sa nouvelle ligne de production, qu'elle créé bien des emplois" a par ailleurs indiqué le Ministre de l'Economie.  

L'argent de la relance, il ne faut jamais l'oublier, c'est l'argent des français   

"C'est le rôle du Ministre de l'Economie d'être dans les territoires, s'assurer que l'argent des français, parce que l'argent de la relance, il ne faut jamais l'oublier, c'est l'argent des français, crée bien de l'activité et des emplois partout sur le territoire" a rappelé Bruno Le Maire. 

À la mi-journée, Bruno Le Maire sera aussi en visite au centre des Finances Publiques de Limoges, pour évoquer notamment la relocalisation des services publics dans les territoires. À Limoges, une quarantaine d’emplois devraient être créées pour accueillir des agents de la Direction générale des finances publiques, ce qu'a confirmé le patron de Bercy à France Bleu Limousin. "C'est très important à mes yeux que les services publics ne soient pas tous concentrés à Paris ou dans les grandes métropoles", a commenté Bruno Le Maire.

Une évaluation du plan de relance à l'été prochain

Interrogé enfin sur l'appel de plusieurs économistes qui demandent un nouveau plan de relance de 50 milliards d'euros, le ministre de l'Economie a souhaité d'abord "exécuter le plan de relance tel qu'il a été voté il y a quelques mois. Nous avons engagé 30 milliards, c'est très bien, mais il reste 70 milliards d'euros à dépenser le plus rapidement possible. La relance, c'est maintenant, tout de suite. Donc avant de réfléchir à un nouveau plan, il faut déjà déployer le plan actuel tel qu'il existe" a expliqué Bruno le Maire. "Nous ferons, à la demande du président de la République une évaluation du plan de relance et des différentes mesures cet été, nous verrons ce qui marche bien, ce qui marche moins bien, nous verrons s'il y a des besoins supplémentaires, et en fonction de la situation économique de la France à la rentrée 2021, nous verrons s'il y a besoin de compléter le plan de relance ou non" a poursuivi le ministre de l'Economie et des Finances. "Mais je pense qu'il est trop tôt pour le dire, et que si on veut réussir économiquement, il faut procéder avec beaucoup de méthode" a-t-il conclu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess