Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Bruno Le Maire veut favoriser les donations, plutôt que de taxer l'épargne des Français

-
Par , France Bleu

Le gouvernement veut inciter les Français à transmettre une partie de l'épargne qu'ils ont accumulée durant la crise a indiqué le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur franceinfo ce lundi.

Bruno Le Maire veut favoriser les donations entre générations (illustration).
Bruno Le Maire veut favoriser les donations entre générations (illustration). © Maxppp - Thomas Padilla

Alors que les Français ont épargné un peu plus de 130 milliards d'euros depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, s'est dit lundi "favorable" au fait de faciliter les donations au sein des familles. "Vous avez un enfant qui n'a pas pu faire son stage, n'a pas eu son contrat, ne serait-ce pas juste de permettre de lui donner quelques milliers d'euros sans aucune taxe, sans aucun impôt, de façon à lui permettre de passer les mois qui viennent sans trop de difficulté ? Permettre à des grands-parents de soutenir leurs petits-enfants, cela me paraît juste", a-t-il développé.

Une décision doit être prise dans les jours qui viennent a précisé le ministre, mais la proposition suscite déjà de vives critiques à gauche, où on juge qu'elle ne va favoriser que les ménages aisés.

Pour l'éviter, ce coup de pouce fiscal ne portera que sur "quelques milliers d'euros" , a assuré Bruno Le Maire sur franceinfo. "C'est une politique de justice pour les classes moyennes, pour la solidarité entre les générations. C'est une manière de dire que nous sommes tous solidaires et qu'il faut permettre à ceux qui sont plus âgés d'aider les jeunes." Le plafond de donation "sera réduit", a-t-il souligné.

Pas de taxes sur l'épargne

"Nous ne taxerons pas l'épargne" des Français a affirmé Bruno Le Maire. "Ce serait profondément injuste alors qu'ils ont mis de l'argent de côté pour faire face à des dépenses imprévues pendant la crise, et ce serait totalement inefficace parce que cela empêcherait la relance économique."

Cette épargne va permettre aux Français d'investir "dans les PME, les entreprises et ils le font", a-t-il ajouté. "800.000 PEA [plan d'épargne en actions] ont été ouverts depuis deux ans, le plan d'épargne retraite fonctionne remarquablement bien, on a réussi à développer l'actionnariat salarié."

Aujourd'hui, les donations d'un parent à un enfant sont libres de droits pour des biens ou des montants allant jusqu'à 100.000 euros, auxquels peuvent s'ajouter 31.865 euros de dons d'argent, et cela tous les quinze ans. Pour les grands-parents, le maximum est de 31.865 euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess