Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Corse : le blues de la Méridionale

-
Par , France Bleu RCFM

"Nous jouons notre survie". Les 500 salariés de la Méridionale, dont 200 sont basés en Corse, craignent de perdre la délégation de service public (DSP) sur les ports secondaires (Propriano et Porto-Vecchio), après avoir perdu celle sur les ports principaux (Bastia, Ajaccio et L’Île-Rousse).

Les personnels de la Méridionale toujours inquiets
Les personnels de la Méridionale toujours inquiets © Maxppp -

Corse, France

Même si la colère du début de semaine, qui les a conduit à bloquer le Piana à Marseille, est retombée, les marins de la Méridionale ne sont pas rassurés. Il ont le sentiment d'être mal aimés, et accusent à demi mots l'office des transports de la Corse (OTC) de privilégier leurs concurrents. A en croire les syndicats, les conditions exigées pour leur compagnie lors de l'appel d'offres de la DSP transitoire ont été allégées pour la Corsica Linea, celle-ci étant obligée d'affréter un bateau de la Méridionale pour assurer une partie de  ses missions de service public.  Vanina Borromei, la présidente  de l'OTC, a rétorqué qu'il s'agissait d'accusations "scandaleuses, inqualifiables et irresponsables". Mais le malaise persiste. Cyril Venouil, représentant du STC, s'interroge sur "la rigidité qui a conduit à l'évincement de la Méridionale des ports principaux". "Quand on voit aujourd'hui, poursuit-il, les carences de la Corsica Linea sur le port de Bastia (...) on se demande pourquoi on n'entend pas l'office des transports".   

Cyril Venouil, délégué STC de la Méridionale - Aucun(e)
Cyril Venouil, délégué STC de la Méridionale -

Cyril Venouil du STC invité du Club de la Presse de RCFM

pour nous c'est absolument fondamental, vital (...) 500 emplois, dont 200 en Corse, sont en jeu

Les personnels de la Méridionale, qui craignent pour leur avenir après la perte de la délégation de service public transitoire sur les ports de Bastia, Ajaccio et L’Île-Rousse, misent désormais sur les ports secondaires de Propriano et Porto-Vecchio dont l'appel d'offres, déclaré infructueux, a été relancé. "C'est une question de survie",  insiste Cyril Venouil. C'est fondamental, là où ce ne l'est pas pour la Corsica Linea au vu des marchés qu'elle a déjà remportés. Ce serait neutre pour elle de ne pas avoir ces deux ports. C'est neutre aussi pour la Corsica Ferries au vu des lignes qu'elle dessert. A contrario pour nous, c'est absolument fondamental, vital (...) 500 emplois, dont 200 en Corse, sont en jeu".

Cyril Venouil, délégué STC

Seul problème, l'offre de la Méridionale sur ces deux lignes est plus élevée que celles de ses concurrents. "Le montant de l'offre n'est pas le seul critère d'attribution", tient toutefois à préciser Cyril Venouil. C'est leur seul espoir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu