Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"C'est insoutenable", déjà quatre mois de chômage partiel pour les salariés d'une usine de Liévin

-
Par , France Bleu Nord

Les deux tiers des 180 salariés de l'usine MS Composite à Liévin (Pas-de-Calais) sont au chômage partiel depuis maintenant quatre mois. La reprise de l'activité de cette usine produisant des pièces pour l'aéronautique est menacée par l'arrêt prolongé du secteur lié à la crise sanitaire.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - Julien Mattia

Ils sont les victimes collatérales de l'interruption du trafic aérien pendant le confinement, les ouvriers de l'usine MS Composite à Liévin sont au chômage partiel depuis le 19 mars dernier. Une situation insoutenable pour les ouvriers sur le carreau, d'autant que la reprise est incertaine. 

C'est insoutenable, financièrement je ne tiendrai pas beaucoup plus longtemps avec cette perte de revenu"

Seulement 60 salariés sur les 180 de l'usine MS Composite de Liévin ont repris le chemin des ateliers, et pour certains seulement un ou deux jours par semaine. Les autres entrent dans leur cinquième mois de chômage partiel. Une situation insoutenable pour Bernard, "avec la perte de salaire je ne gagne plus que 1100 euros par mois, entre le loyer, les factures et les crédits, je suis dans le rouge à chaque fin de mois, je ne m'en sors pas"

Dans un courrier, la direction de MS Composite a informé ses salariés que le chômage partiel prenait fin le 31 juillet. Ensuite c'est congés d'été forcés pour les salariés puisque l'usine ferme traditionnellement les trois premières semaines d'août. Le retour des salariés est donc pour l'instant fixé à la dernière semaine d'août. 

Le chômage partiel jusqu'en décembre ? 

Mais le plan social chez Airbus, la très faible reprise globale de l'aviation obscurcissent l'horizon. La CGT craint ainsi une prolongation de la période de chômage partiel jusqu'en décembre, à l'image de l'usine ADI de Brive, qui fournit également l'aéronautique et qui est détenue par le même groupe qu'MS Composite, le groupe AD Industries. 

A l'heure actuelle, ce n'est qu'une supposition des syndicats que nous n'avons pu confirmer auprès de la direction d'AD Industries, cette dernière n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess