Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"C'est la fin de notre métier" craint le représentant des discothèques et bars de nuit de Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

La perspective d'une ouverture rapide des discothèques et bars de nuit ne cesse de s'éloigner après déjà des mois de fermeture des établissements en Côte-d'Or comme partout en France. Gilbert Febvay, leur représentant en Côte-d'Or n'est pas très optimiste. Il était sur France Bleu Bourgogne.

Gilbert Febvay, le patron du Beverly à Dijon et représentant des patrons d'établissements de nuit à l'Umih 21
Gilbert Febvay, le patron du Beverly à Dijon et représentant des patrons d'établissements de nuit à l'Umih 21 © Radio France - Christophe Tourné

On a presque oublié à quoi ça ressemble une soirée en boite de nuit. Les discothèques font partie des entreprises qui n'ont jamais rouvert depuis le mois de mars dernier. Gilbert Febvay, le patron du Beverly à Dijon, il représente les patrons des établissements de nuit à l'UMIH 21. Il est venu faire le point sur leur situation financière ce mercredi 27 janvier sur France Bleu Bourgogne. 

Gilbert Febvay

Toujours aucune perspective pour les établissements

Un nouveau conseil de défense sanitaire se tenait ce mercredi à l'Elysée avec à la clé, de nouvelles restrictions dans les jours à venir, mais pour les patrons de discothèques, c'est presqu'un jour comme les autres puisque aucune perspective de réouverture ne se profile à l'horizon. Pour Gilbert Febvay, impossible d'avoir une idée de quand cela sera possible. Il espère au printemps, sans trop y croire, et alors que des gérants de discothèques de Normandie évoquent le mois de septembre, cela serait une catastrophe pour beaucoup d'entreprises. Gilbert Febvay craint également que ce ne soit ouvrir pour refermer aussitôt à cause d'une reprise d'une éventuelle reprise de l'épidémie

Des discothèques vont disparaître en Côte-d'Or

Un syndicat du secteur annonce que 30 % des boites de nuit en France ont déjà fermé ou sont sur le point de le faire. En Côte d'or, même si pour l'instant cela reste difficile à préciser, on sait déjà qu'il y aura de la casse. A Dijon, la discothèque de l'ancien centre commercial "Le Dauphine" c'est sûr, ne va pas passer le cap, mais elle était déjà fragilisée estime Gilbert Febvay. Il précise qu'à Dijon, ce sont surtout des bars de nuits qui accueillent le public. Le classement est différent au niveau des dossiers d'aides proposées par le gouvernement et cela complique la tâche. Autre difficulté, les aides sont versées tardivement et ne couvre pas les charges qui continuent elles de courir, comme l'eau, l'électricité..  Certaines entreprises sont obligées de puiser chaque mois 4000 ou 5 000 euros dans les finances avec peu ou pas du tout de rentrées. Pour son établissement, le Berverly, Gilbert Febvay explique avoir déjà perdu 500 000 euros de chiffre d'affaires.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess