Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

"C'était ma dernière manifestation," Eric Drouet annonce qu'il quitte le mouvement des "gilets jaunes"

-
Par , France Bleu

Éric Drouet, une des principales figures des "gilets jaunes" a annoncé dans une vidéo publiée sur Facebook ce vendredi qu'il quittait le mouvement. Dans sa vidéo, il se plaint d'avoir reçu "certaines menaces" provenant de "personnes assez virulente dans ce mouvement".

Eric Drouet est une des figures historiques du mouvement des "gilets jaunes".
Eric Drouet est une des figures historiques du mouvement des "gilets jaunes". © Maxppp - Alexis Sciard

L'une des principales figures des "gilets jaunes", Éric Drouet, a annoncé ce vendredi soir dans une vidéo publiée sur Facebook qu'il quittait le mouvement lancé il y a plus d'un an dans toute la France. "C'était ma dernière manifestation. C'était quelque chose que j'avais programmé", dit-il à la fin de la manifestation ccontre la réforme des retraites. 

Identifié comme un des porte-paroles des "gilets jaunes", Éric Drouet se plaint d'avoir reçu _"certaines menaces_" provenant de "personnes assez virulentes dans ce mouvement". Mais il en profite pour "remercier toutes les personnes, tous les gilets jaunes avec qui on a pu avoir énormément d’échanges, qui se sont battus jusqu’au bout et qui sont encore dans le mouvement. C'est quelque chose de très beau, je m'en souviendrai toute ma vie". 

Une première mise en retrait en avril dernier 

En avril dernier déjà, le chauffeur-livreur avait décidé de se mettre en retrait du mouvement des "gilets jaunes" à cause de la fatigue et des insultes que lui et ses proches recevaient. C'est aussi pour ne plus subir les menaces qu'il choisit de se retirer aujourd'hui, Eric Drouet estime que c'est son "avis critique sur des manifestations déclarées qui ne nous faisaient pas avancer" qui l'a exposé à "des menaces sur [sa] vie privée". "Pour toutes ces raisons, il n'y aura pas de retour en arrière", conclut-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu