Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ça ne va pas changer grand chose" : À Gannat (Allier) le couvre-feu avancé à 18h laisse (presque) indifférent

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le passage du couvre-feu à 18 heures dès ce dimanche dans l'Allier ne suscite pas une grande émotion à Gannat, dans le sud du département : la plupart des commerçants estiment qu'ils n'y perdront "pas beaucoup" et seuls les restaurateurs s'en inquiètent.

Même sans couvre-feu, les rues de Gannat sont "plutôt calmes" après 18 heures affirme Christine, chocolatière dans le centre-ville.
Même sans couvre-feu, les rues de Gannat sont "plutôt calmes" après 18 heures affirme Christine, chocolatière dans le centre-ville. © Radio France - Théophile Vareille

Modifier ses horaires ' en ce samedi après-midi à Gannat (Allier). "Il y a encore moins de monde après 18 heures", affirme Christine, chocolatière installée depuis 30 ans dans le centre-ville. Le passage du couvre-feu à 18 heures dès ce dimanche 10 janvier dans l'Allier ne l'inquiète pas : "On va fermer à 17h45 plutôt que 19h30, mais ça ne va pas vraiment impacter le chiffre d'affaires, c'est une perte minime."

Reportage à Gannat, à l'annonce du couvre-feu à 18 heures dès ce dimanche 10 janvier.

Même constat pour Marion, gérante de la Maison de la presse, "depuis le premier confinement on n'a plus grand monde après 17 heures, nous on va fermer une heure plus tôt mais ça n'est pas gravissime, surtout que janvier est une période creuse".

Ce patissier chocolatier va fermer à 17h45 contre 19h30 en temps normal, "pas un grande perte de chiffre d'affaires" selon la gérante.
Ce patissier chocolatier va fermer à 17h45 contre 19h30 en temps normal, "pas un grande perte de chiffre d'affaires" selon la gérante. © Radio France - Théophile Vareille

Les restaurateurs les plus inquiets

Certains commerces envisagent de modifier leurs horaires : ouvrir entre midi et 14 heures ou plus tôt le matin. Anne, propriétaire d'un bar-tabac pense plutôt ouvrir plus tôt : "Pour permettre aux gens de venir avant le travail, et puis je me ménagerai une plus grande pause à midi, pour faire les courses que je fais normalement après la fermeture à 18 heures.

Modifier ses horaires est plus difficilement envisageable pour Rashid, gérant d'un restaurant de kebabs en centre-ville : "Les gens viennent à peine de prendre l'habitude de venir commander à manger avant 20 heures, avant 18 heures c'est mort." Il va essayer d'ouvrir ce dimanche 10 janvier ainsi qu'en début de semaine, "pour voir si c'est rentable", mais il pense devoir complètement fermer son restaurant en attendant le retour à un couvre-feu plus tardif.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess