Économie – Social

Cadeaux de Noël : une vraie course, un vrai sport

Par Aurélie Lagain et Jérémy Marillier, France Bleu Vaucluse lundi 19 décembre 2016 à 4:51

Courses de Noël
Courses de Noël © Radio France - Aurélie Lagain

Des gagnants, des tricheurs, des gens très énervants aussi... Les emplettes de Noël dans la foule ce week-end ont été plutôt sportives pour ceux qui s'y prennent presque au dernier moment.

Cette année encore les courses de Noël s'apparentent à une vraie course : et comme dans chaque discipline sportive, il y a les vainqueurs... et ceux qui sont moins doués ! Chacun sa stratégie, France Bleu Vaucluse l'a constaté dans la zone commercial Avignon nord.

Jérémy Marillier, coureur de fond pendant la course de Noël

"On l'a pris tranquille..."

il y a ceux qui nous énervent d'abord, très sûrs de leurs forces, qui pensent gagner la course aux cadeaux sans trop forcer : "On l'a pris tranquille, on avait des cadeaux déjà prêts, on les avait fait un mois à l'avance. Là, ce sont vraiment les derniers, ma mère..."

Il y a ceux qui ont triché (c'est sûr) : "Moi j'ai déjà fini!"

"Un autocollant par personne" - Manon

Il y a aussi des coureurs très organisés : Manon a des cadeaux plein les mains et elle arrive à penser aux moindres détails pendant la course. Ce cadeau-là est pour son père, estampillé d'un autocollant jaune. "J'ai pris des autocollants, par personne il y a une couleur. C'est pas plus mal, vu que les cadeaux vont à différents endroits, sinon c'est un peu compliqué !"

"Quand à la sortie on a notre précieux, on est content" - Laurent

Il y a ceux qui souffrent tout de même pendant cette course de fond. Laurent s'était pourtant bien entraîné, mais... Il souffre quand même :" C'est la course, on se prépare physiquement, mentalement ! Parce que quand on rentre dans les boutiques, qu'il y a ce monde devant nous, il faut se créer son chemin, se faufiler... Et à la sortie, quand on a notre précieux, on est content !"

Mais après l'épreuve de la carte bancaire, ultime épreuve : Réussir à quitter le parking du centre commercial...Et ça ce n'était pas gagné !