Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Caen : bientôt un projet pour l’ancien Tribunal de la place Fontette

lundi 14 mai 2018 à 6:04 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

L'ex palais de justice de la Place Fontette à Caen n'est plus utilisé depuis trois ans. La Mairie aimerait trouver un exploitant dans le domaine de l'hôtellerie haut de gamme. Un appel à projet sera présenté ce lundi en Conseil Municipal.

Tribunal Correctionnel de Caen
Tribunal Correctionnel de Caen © Radio France - Jean-Baptiste Marie

Caen, France

L’ancien tribunal de la place Fontette à Caen peut apparaître comme un chef d’œuvre en péril. Ce bâtiment, dernier palais de justice français construit au XVIIIe siècle, n’est en effet plus utilisé depuis 2015. Le grand public peut observer sa façade classée aux monuments de France, comme 27% de la superficie totale de plus de 7 000 mètres carrés. Pour la ville, il faut absolument valoriser ce patrimoine mitoyen de la place St Sauveur ! 

Bientôt un hôtel haut de gamme ?

L'amorce d’un projet sera présenté ce soir en conseil municipal. L’idée serait de le transformer, en partie, en hôtel haut de gamme. Pour viser un public d’affaire ou du tourisme aisé. « Ce serait un complément à la redynamisation du centre-ville que nous avons engagé depuis quelques années» précise Joël Bruneau, le Maire de Caen. Une première étape sera franchie ce lundi soir devant l’ensemble des élus caennais. Le conseil municipal se prononcera sur le lancement d’un appel à projets. En clair pas un appel d’offres mais l’ouverture d’une période de six mois durant lesquelles des candidats pourront présenter des propositions de reconversion. Pour ce bâtiment qui compte quelques…. 400 pièces ! 

Un engagement sur plusieurs décennies

Pour l’instant le site est gardé 24h sur 24 au frais de l'Etat. La ville en deviendra propriétaire dans quelques semaines pour une somme de 100 000 euros (50 000 pour le Ministère de la justice et 50 000 pour le Conseil départemental du Calvados). Un tarif certes plus élevé que l’euro symbolique souvent cité dans ce type de transaction, mais quand même dérisoire face à la valeur patrimoniale du bâtiment. Mais il y aura derrière une grosse facture de remise en état : 12 millions d'euros selon une première estimation. Le Maire ne souhaite pas faire supporter cette charge aux contribuables caennais. Il veut donc trouver un opérateur privé qui financera l'opération en plus du réaménagement. De grandes entreprises du BTP auraient déjà manifesté leur intérêt en association avec des chaînes hôtelières. En contrepartie le futur exploitant bénéficiera d'un bail de plusieurs décennies, 40 ou 50 ans, « cela restera à négocier » précise le Maire, Joël Bruneau, qui résume la philosophie de son projet en une phrase : « s’appuyer sur un opérateur privé pour revaloriser le patrimoine public ».