Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Caisses anti-fraude à la TVA : le mécontentement des commerçants de Munster

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass
Munster, France

Pas convaincus les commerçants de Munster. Depuis le début de cette année, ils doivent s'équiper de caisses anti-fraude à la TVA. Une mesure mise en place au niveau national. L'investissement est trop conséquent pour eux, ils estiment aussi qu'on pointe du doigt leur profession.

Philippe Déloge s'est équipé depuis l'ouverture de son restaurant
Philippe Déloge s'est équipé depuis l'ouverture de son restaurant © Radio France - Guillaume Chhum

Depuis le 1er janvier, les commerçants doivent s'équiper de caisses anti-fraude à la TVA : c'est en fait un logiciel de caisse ultra-sécurisé pour tracer les rentrées d'argent. Objectif : mettre fin aux rentrées d'argent au noir. Désormais, avec ces caisses équipées de nouveaux logiciels, chaque opération est enregistrée, archivée et inaltérable  

Delphine Rodenstein trouve cette mesure trop coûteuse

Ça simplifie la vie et en même temps, c'est un sacré coût,' Delphine Rodenstein, de la boucherie La Pierre Rouge, a déboursé près de 10.000 euros pour être aux normes

Du côté des commerçants, ça râle, ça fait passer les commerçants pour des fraudeurs. Ils sont mécontents aussi du coût : entre 3.000 et 5.000 euros l'équipement. 

Les commerçants qui ne s'équipent pas s'exposent à une amende pouvant aller jusqu'à 7 500 euros. 

A Munster, les commerçants sont pratiquement tous équipés, ils trouvent cette mesure très coûteuse. Ils estiment aussi que la profession est pointée du doigt

Bercy veut ainsi éviter la fraude à la TVA, estimée à 10 milliards d'euros au minimum. 

Embêter les petits commerçants pour cela, je ne suis pas pour. La majorité des petits commerçants sont honnêtes," les clients soutiennent la grogne des commerçants

Reportage sur cette grogne des commerçants à Munster contre les caisses anti-fraude

Choix de la station

À venir dansDanssecondess