Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Calais : ces entreprises de logistique qui s’installent pour mieux gérer le Brexit et ses aléas

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Trois entreprises de logistique ouvrent une agence ou un entrepôt à Calais. Elles anticipent des difficultés pour faire passer leurs marchandises en Angleterre, à cause du Brexit. Il s‘agit d’une filiale espagnole et de deux sociétés britanniques. Elles ont été démarchées par Calais promotion.

Pour accélerer le passage de la nouvelle frontière, des entreprises britanniques et espagnole choisissent de s'installer à Calais.
Pour accélerer le passage de la nouvelle frontière, des entreprises britanniques et espagnole choisissent de s'installer à Calais. © Radio France - Matthieu Darriet

Avec une centaine de camions à faire passer en douane, chaque jour, pour l’entreprise britannique Wed logistics (Birmingham), s’implanter à Calais était indispensable, raconte Karim Noui, son responsable en France. "Dans le cadre des nouvelles obligations douanières, mon patron a décidé d'ouvrir une agence à Calais. Elle est dédiée au dédouanement des marchandises, dans les deux sens, en tenant compte des contraintes vétérinaires et sanitaires qui peuvent être différentes suivant les produits, importés et exportés", explique-t-il.

Les clients britanniques qui sont très préoccupés par le flux des camions, les engorgements et les files d'attente.

De simples bureaux pour les uns, des entrepôts afin de grouper et dégrouper des marchandises pour les autres, les demandes sont variées et elles vont augmenter. C’est certain, pour François Vitrant, le responsable de la prospection, à Calais promotion : "Je pense que toutes les prises de conscience n'ont pas encore été faites. En janvier, ou plutôt en février (car janvier devrait être calme, en raison des stocks), il y aura certainement plusieurs acteurs qui vont se réveiller, dans la logistique."

Je pense que nous aurons des contacts et des opportunités pour Calais.

Et dans la perspective d’une demande qui augmenterait, un promoteur va créer des espaces de stockage de 1.500 m carrés, en bordure de l’A16. Par ailleurs, en janvier, Calais promotion prévoit des opérations de démarchage sur le réseau social Linkedin et puis une recherche d’investisseurs dans la logistique et le numérique. 

Les transporteurs vont devoir passer en Douane et en inspection vétérinaire. Pour certains, ce sera plus facile à gérer, en étant installés à Calais.
Les transporteurs vont devoir passer en Douane et en inspection vétérinaire. Pour certains, ce sera plus facile à gérer, en étant installés à Calais. © Radio France - Matthieu Darriet

"Avec le Brexit et le fait qu'il y aura certainement une frontière un peu plus dure qui va se mettre en place entre l'Europe et l'Angleterre, le premier besoin, c'est d'avoir une sorte de pied-à-terre pour le transit et pour les formalités douanières", explique Francois Vitrant. 

Calais, un pied-à-terre en Europe

Calais promotion envisage aussi de la logistique un peu plus complexe, comme du stockage court et du stockage long. Il est aussi question de "cross docking", pour faire du groupage et du dégroupage, en dispatchant des marchandises vers l'Europe ou, dans l'autre sens, pour associer plus de marchandises en direction d'un même site, à destination de l'Angleterre. 

Calais promotion fait venir des entreprises, à Calais, en prévision du Brexit, avec Philippe Devilliers, le directeur, et François Vitrant, le responsable de la prospection.
Calais promotion fait venir des entreprises, à Calais, en prévision du Brexit, avec Philippe Devilliers, le directeur, et François Vitrant, le responsable de la prospection. © Radio France - Matthieu Darriet

"Il y a une réel intérêt à faire cela juste avant de passer la frontière, poursuit François Vitrant, pour un gain de coût. Et puis, il y aussi des possibilités avec, pourquoi pas, de l'étiquetage. On parle de plusieurs norme qui pourraient se mettre en place côté anglais, et il y a aussi les normes européennes."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess