Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les vêtements uniques créés par deux Calaisiennes cartonnent aux Etats-Unis

lundi 28 janvier 2019 à 19:22 - Mis à jour le lundi 28 janvier 2019 à 22:06 Par Hélène Fromenty, France Bleu Nord et France Bleu

En 2016, Marie et Nathalie Dewet, originaires de Calais, ont lancé leur marque de vêtements, Maison Cléo. Trois ans plus tard, leurs créations uniques et responsables s'exportent outre-Atlantique. La maison de mode est notamment plébiscitée par des influenceuses et blogueuses américaines.

Chez "Maison Cléo", c'est Marie (à droite) qui dessine et sa mère Nathalie (à gauche) qui fabrique les vêtements.
Chez "Maison Cléo", c'est Marie (à droite) qui dessine et sa mère Nathalie (à gauche) qui fabrique les vêtements. - Marie Dewet

Calais, France

Chez les Dewet, la mode c'est un peu une passion que l'on se transmet de génération en génération. C'est donc assez naturellement que Marie Dewet et sa mère Nathalie, ont fondé ensemble leur marque de vêtements, "Maison Cléo", à Calais en 2016. Des créations que les fashionistas, notamment américaines, s'arrachent désormais. 

Mais revenons au début. Nathalie - qui a appris à coudre avec sa mère, qui elle-même avait appris avec sa grand-mère - a fait de la couture son métier. De son côté, Marie, 27 ans, travaille dans l'industrie de la mode depuis la fin de ses études en communication. Tout commence vraiment entre elles quand la fille décide de poster les créations de sa mère sur Instagram.

Les vêtements (comme cette blouse) sont conçus uniquement avec des chutes de tissus récupérés dans des grandes maisons de mode.  - Aucun(e)
Les vêtements (comme cette blouse) sont conçus uniquement avec des chutes de tissus récupérés dans des grandes maisons de mode. - Marie Dewet

Les vêtements plaisent tellement aux abonnés de la jeune femme que le duo décide de lancer sa propre marque. Elles l'appellent "Maison Cléo", un clin d’œil à Nathalie que tout le monde surnommait ainsi quand elle était jeune, parce qu'avec son eye-liner, ses cheveux noirs, et ses bijoux, elle ressemblait à Cléopâtre.

Mode responsable et éthique

Au niveau du concept, "Maison Cléo" est aux antipodes de la mode comme on la connait aujourd'hui, avec des géants du prêt-à-porter qui qui produisent toujours plus et à des prix toujours plus bas. Non, avec la maison nordiste on retourne un retour au siècle dernier. 

D'abord, parce qu'il n'y a pas de stock. Marie dessine les modèles, chez elle à Lille et Nathalie les fabrique sur commande et sur mesure, dans son atelier, à Calais. Ensuite, parce que c'est une mode responsable : toutes les pièces sont conçues, à partir de chutes de tissus, récupérées auprès de maisons de luxe, ou de designers. 

Le tarif de toutes les pièces (comme ce chemisier) est transparent : à chaque fois, le temps de réalisation et le prix des tissus sont indiqués. - Aucun(e)
Le tarif de toutes les pièces (comme ce chemisier) est transparent : à chaque fois, le temps de réalisation et le prix des tissus sont indiqués. - Marie Dewet

Les créations sont présentées, tous les mercredi à 18 heures 30 précises, sur la boutique en ligne de "Maison Cléo". Il y a des blouses aux manches bouffantes (environ 80 euros), des chemisiers colorés, des mini-jupe en tweed (environ 150 euros). Le tout a des prix complètement transparents : pour chaque article, Nathalie et Marie précisent le temps de conception, et le coût des matières premières utilisées. 

Repérées par des influenceuses

Et visiblement ça plait : les vêtements "Maison Cléo" s'arrachent.  Chaque semaine, la boutique en ligne est littéralement prise d'assaut. Il faut entre 15 minutes et une heure pour atteindre 30 commandes, le maximum que la marque puisse honorer.

Des vêtements plébiscités outre-Atlantique : environ 80% des ventes sont réalisées aux Etats-Unis, contre 3% seulement en France. Et tout ça notamment grâce à Instagram ! Le compte "Maison Cléo" est suivi par plus de 28 000 fans et a été repéré par des influenceuses, mannequins et autres actrices américaines, elles-mêmes suivies par plusieurs millions d'abonnés.   

Les vêtements de "Maison Cléo", comme ce chemisier, sont vendus à 80% aux Etats-Unis. - Aucun(e)
Les vêtements de "Maison Cléo", comme ce chemisier, sont vendus à 80% aux Etats-Unis. - Marie Dewet

Alors évidemment, un tel succès suscite des convoitises. Plusieurs plateformes de prêt-à porter sollicitent la maison nordiste pour acheter ses collections. Mais Marie et Nathalie refusent, car elle veulent conserver l'ADN de "Maison Cléo". Elles envisagent quand même de créer un collectif de couturières à Calais, pour pourvoir proposer davantage de créations.