Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Calvados : une plateforme pour que des magasins donnent leurs invendus à des associations

mardi 31 juillet 2018 à 11:49 Par Théophile Pedrola, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

En septembre sera lancée ProxiDon dans le Calvados, une plateforme numérique qui va permettre aux magasins de proximité de donner facilement leur nourriture invendue aux plus démunis. Une initiative que l'on doit à la Banque Alimentaire.

Les bénévoles des Restos du Coeur sont prêts pour fournir les colis repas aux bénéficiaires toujours plus nombreux
Les bénévoles des Restos du Coeur sont prêts pour fournir les colis repas aux bénéficiaires toujours plus nombreux © Radio France

Caen, France

C'est la Banque Alimentaire du Calvados qui pilote ce nouveau projet : une plateforme pour faciliter la communication entre les magasins et les associations d'aide aux démunis. Le magasin donneur doit envoyer un sms ou un e-mail et les associations réservent ou non le panier de nourriture donné. Elles ont juste à aller chercher le don au magasin. 

Une nouveauté qui devrait faciliter la vie des associations, qui ont toutes les peines du monde à nourrir les bénéficiaires. Dans le Calvados, 90 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté

"On s'adresse aux commerçants de proximité, les petites surfaces. La loi Garot [ imposant aux grandes surfaces de conclure une convention avec des associations pour faire des dons d'invendus NDLR] ne s'adresse qu'aux surfaces de plus de 400m², en-dessous, il n'y a pas de norme qui existe. C'est fait pour aider les commerçants qui ont des produits dont ils ne savent que faire mais qui sont encore consommables." explique Jean-Marc Surget, pilote du projet ProxiDon. Le don est d'autant plus intéressant pour les commerces qu'il est déductible d'impôt à hauteur de 60%. 

Faute de moyens, des dons seront refusés

Pour les associations, c'est une bouffée d'air frais. A 2ChosesLune, à Caen, on accueille de plus en plus de bénéficiaires : "On était 104 en début d'année, on vient de passer à 150." explique Anaïs De Malaret, la responsable de site. Seulement, l'organisation sait qu'elle ne pourra pas accepter tous les dons, faute de moyens. "Il ne faut pas casser la chaîne du froid. Or, il nous manque des frigos. On n'a qu'une seule voiture, et il faut faire beaucoup d'allers-retours..."

Pour autant, pas question de tirer un trait sur cette aide. L'association fait partie des quinze qui ont d'ores et déjà accepté de participer à ProxiDon. La Banque Alimentaire cherche des magasins partenaires, avec comme objectif de lancer les premiers dons au début du mois de septembre.