Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Camaïeu : le repreneur choisi, 2.659 emplois vont être conservés

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le tribunal de commerce de Lille a choisi ce lundi la Financière immobilière bordelaise pour reprendre 2.659 salariés sur les quelque 3.100 de l'enseigne de prêt-à-porter féminin Camaïeu. L'entreprise nordiste était en redressement judiciaire.

Camaïeu possède 632 magasins en France et emploie 3230 personnes dont 600 à Roubaix
Camaïeu possède 632 magasins en France et emploie 3230 personnes dont 600 à Roubaix © Maxppp - Sébastien Jarry

La Financière immobilière bordelaise a été choisie par le tribunal de commerce de Lille pour reprendre l'enseigne de prêt-à-porter Camaïeu. Selon un jugement rendu ce lundi, l'offre de reprise qui prévoit de conserver 2.659 salariés sur les quelque 3.100 que compte l'entreprise et 511 magasins sur les 634 existants, a été validée.

"Il va falloir qu'on se remette vite au travail"

"C'est une victoire d'une entreprise, c'est aussi une victoire du droit", a réagi auprès de l'AFP l'avocat de la FIB Olivier Pardo, qui souhaite que Camaïeu "redevienne l'immense entreprise qu'elle a été". "On est pas mal rassurés parce que c'est ce qu'on attendait", s'est félicité de son côté Nordine Misraoui, délégué syndical CFDT à Roubaix. "Il va falloir qu'on se remette vite au travail parce que les magasins n'ont pas été beaucoup alimentés ces derniers temps et si on veut que ça reparte il faut qu'on les alimente avec de la marchandise qui est en rétention chez un sous-traitant où il y avait aussi une centaine de salariés en jeu."

Les autres salariés seront licenciés pour motif économique dans le cadre d'un Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

Une offre de reprise qui limite la casse

La Foncière immobilière bordelaise (FIB) est un fonds d'investissement spécialisé dans l'immobilier commercial, de l'homme d'affaires Michel Ohayon. Ce fonds a notamment acquis 22 franchises Galeries Lafayette en régions en 2018. L'offre de la FIB avait la préférence du comité social et économique (CSE) et de l'intersyndicale CFDT-CGT-FO.

Une autre offre de reprise avait été formulée par l'actuel PDG de l'entreprise, Joannes Soënen, et trois fonds déjà actionnaires (GoldenTree, CVC et Farallon). Elle prévoiyait de garder 2.520 emplois.

Fondée en 1984, Camaïeu a été placée en redressement judiciaire le 26 mai, "lourdement impactée par la crise sanitaire et faute d'un prêt garanti par l'Etat (PGE) qui lui aurait permis de surmonter" cette situation, selon une source proche de la direction. Fin 2018, la société avait été reprise par ses créanciers après une procédure de sauvegarde. En 2016, elle avait déjà négocié avec ses créanciers pour que la moitié de sa dette, qui s'élevait alors à un milliard d'euros, soit convertie en actions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess