Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Camaïeu : deux offres de reprises, les syndicats divisés

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Le syndicat majoritaire de Camaïeu annonce son soutien à l'offre déposée par l'actionnaire actuel du groupe. L'enseigne nordiste de prêt à porter est en redressement judiciaire depuis fin mai. Deux offres de reprises ont été déposées.

Le dépôt logistique du groupe Camaïeu, à Roubaix
Le dépôt logistique du groupe Camaïeu, à Roubaix © Radio France - Manon Klein

À la veille de l'examen des offres de reprise de Camaïeu par le tribunal de commerce, le syndicat majoritaire du groupe nordiste de prêt-à-porter apporte son soutien à l'offre déposée par son actuel actionnaire, Joannes Soënen. "Il y a malheureusement de la casse sociale, mais elle nous paraît financièrement plus sûre que l'autre offre déposée" expliquent les représentants de l'UPAE, syndicat autonome chez Camaïeu, majoritaire à 38%. Cette position n'est pas partagée par les autres syndicats; la CGT évoque, elle, une offre "aux conséquences catastrophiques".

Une seconde offre de reprise a également été déposée par la Financière immobilière bordelaise. Cette dernière avait jusque là les faveurs des salariés. Mais l'actionnaire actuel du groupe a présenté de nouvelles propositions, qui ont convaincu l'UPAE.

Des offres modifiées avant examen

Les deux candidats à la reprise avaient déjà présenté des propositions au début du mois de juillet, ils avaient jusqu'à ce vendredi 24 juillet pour revoir leurs copies. L'actuel dirigeant du groupe, Joannes Soënen, a ainsi modifié plusieurs aspects de son plan. Il propose notamment de se rapprocher du groupe Log's, à Wattrelos, pour prendre en charge la partie logistique de l'activité du groupe. Le dépôt de Roubaix serait dans cette optique abandonné. Le plan prévoit la fermeture de 185 magasins Camaïeu (contre 250 dans la précédente proposition), et la suppression de près de 680 emplois (contre 1 246 dans le plan précèdent). Sur le site de Roubaix, 190 postes seraient conservées sur les 270 que comptent le site. "Sur la logistique, l'ensemble des 153 contrats sont repris, chez nous ou chez Log's" promet l'actuel dirigeant du groupe.

Sur le plan financier, Joannes Soënen prévoit deux millions d'euros de prix de cession; des apports de 30 millions d'euros de fonds propres et 45 millions par la sollicitation d'un prêt garanti par l'Etat (PGE). 

La Financière immobilière bordelaise, de son côté, prévoyait dans son premier plan présenté début juillet de garder 500 points de vente sur les 632 que compte l'entreprise. 515 emplois seraient supprimés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess