Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Canal Seine-Nord : le député Stéphane Demilly sera "soulagé" quand il verra "les bulldozers arriver"

-
Par , France Bleu Picardie

Pour deux jours dans la Somme, Emmanuel Macron va acter l'engagement financier de l'Etat dans le projet de canal Seine-Nord. Un dossier suivi depuis plus de 20 ans par le député Stéphane Demilly, forcément heureux et soulagé de ces avancées.

Stéphane Demilly, député de la Somme et ancien maire d'Albert
Stéphane Demilly, député de la Somme et ancien maire d'Albert © Maxppp - Vincent Isore

Nesle, France

C'est un projet-boomerang, qui revient tout le temps dans le débat, une "Arlésienne" : la construction du canal "Seine-Nord Europe". En visite dans la Somme, Emmanuel Macron doit acter l'engagement de l'Etat, à hauteur d'un milliard d'euros, vendredi 22 novembre 2019. Engagement qui rend ce projet "irréversible" selon Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique et des transports. Invité de France Bleu Picardie, Stéphane Demilly, député (UDI) de la Somme, ancien maire d'Albert et fervent défenseur du canal, a fait part de sa satisfaction. 

Cette fois, c'est la bonne ? 

"C'est un long combat qui va enfin aboutir, se réjouit Stéphane Demilly. Ma première intervention sur le sujet remonte à 1993. Il ne s'est pas passé une semaine sans qu'on remette le sujet sur le devant de la scène"

"Aujourd'hui, je suis un député heureux, mais je le serai encore plus à l'automne 2020 quand on donnera le premier coup de pioche (...) et je serai encore plus heureux en 2026-27 quand le projet sera inauguré" - Stéphane Demilly, député de la Somme

Pourquoi y croire cette fois-ci, alors que, par le passé, deux présidents de la République - Nicolas Sarkozy et François Hollande - étaient déjà venus faire des annonces ? "On a un plan de financement qui tient la route, avec une très forte implication des collectivités locales, explique le député. L'Etat apporte sa bénédiction. Et surtout l'Union européenne finance à 40% les travaux". Il espère même que cette part aille jusqu'à 50%.

Quelles retombées pour l'emploi ? 

Selon le député, 10.000 à 13.000 emplois pourraient être créés tout au long des 100 km de canal, pendant la phase de travaux. Auxquels il faut rajouter 10.000 à 15.000 emplois sur les plateformes par la suite, dans les domaines du tourisme ou dans la filière fluviale. Combien précisément dans le département ? Difficile à dire pour l'instant, mais Stéphane Demilly l'assure, "la Somme est le secteur le plus important de ce canal Seine-Nord. Dans tous les cas, des milliers d'emploi seront créés"

TGV, canal, même combat ? 

Autre volonté d'Emmanuel Macron et de son gouvernement, en visite dans la Somme : l'arrivée du TGV à Amiens d'ici 2025, avec la construction du fameux barreau ferroviaire Picardie-Roissy. "Un chantier prioritaire", selon Elisabeth Borne. Canal Seine-Nord et TGV, deux projets liés ? "Tout ce qui peut contribuer par infrastructure à la dynamisation du département de la  Somme, c'est bien sûr une bonne chose, estime Stéphane Demilly. Tout cela est très complémentaire"

Interview à réécouter en intégralité sur France Bleu Picardie.  

Le tracé du canal Seine-Nord

Déplacez vous et zoomez sur notre carte interactive pour découvrir le tracé du futur canal Seine-Nord

Voir en plein écran

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu